Boulot, boulot, boulot

Halala les gens, mon patron m’en a encore fait de belles dernièrement : en ce moment il bosse sur plein de projets, il court tout plein de lièvres à la fois, il est au taquet (lire : insupportable), mais du genre : au taquet enthousiaste, vous voyez. Limite il passe devant un resto à moitié vide il se demande s’il ne va pas le racheter, si un magasin est bien situé mais pas très attractif il est à deux doigts de rentrer pour proposer ses services pour redynamiser tout ça – cela dit, c’est nettement moins fatigant que quand il est au taquet de mauvaise humeur, parce qu’en général il faut justifier chaque dépense, chaque action, et tout est trop cher, et holala qu’est-ce que ça lui coûter cher nos salaires, pffff franchement on ne s’en sortira jamais.

 rupauls drag race weather latrice royale rupaul's drag race keep calm GIF

Bref.

Donc là, il me parle régulièrement de ses projets, il se projette dans l’avenir – en soi c’est très bien et je n’ai rien contre, hein : mais on dirait bien qu’il se projette avec moi.

Genre « Oui donc tu vois, dorénavant chaque mois d’avril il faudra que tu penses à faire ça, d’ailleurs note-le toi peut-être pour l’année prochaine » alors que sérieusement, si l’année prochaine je suis encore là, c’est juste parce que j’aurai raté ma défenestration (mon bureau est au rez-de-chaussée) (et le plafond est trop bas pour être exploitable).

Non parce que là vous voyez, je travaille avec :

  • un manager dont le téléphone est HS – remarquez que ça ne bouleverse pas mes habitudes, vu que 9 fois sur 10 il ne décroche pas quand on l’appelle et ne répond pas aux messages (ni aux mails) ;
  • un manager qui n’ouvre pas le courrier qui arrive dans son resto et qui met deux mois à me le transmettre (DEUX MOIS) ;
  • un autre manager qui perd des caisses (et qui OSE m’accuser de les avoir perdues) (il veut mourir, lui) ;
  • une collègue qui m’envoie des mails désagréables parce que je n’ai pas répondu à un mail qu’elle ne m’a jamais envoyé ;
  • une collègue qui m’appelle « juste comme ça pour discuter » ;

Disney Pixar disney monster pixar disney pixar GIF

(PARCE QUE EVIDEMMENT J’AI RIEN D’AUTRE A FAIRE QUE DE T’ECOUTER ME RACONTER TA VIE), et encore deux trois conneries, que je n’énumérerai pas ici parce que je surveille ma tension.

Donc bon, 2018, laissez-moi rigoler – cela dit, rien n’arrête mon patron, puisqu’il m’a même parlé de 2022.

(Deux mille vingt-deux)

(C’est tellement loin que j’arrive même pas à fournir l’effort mental pour calculer mon âge à ce moment-là)

(Même les acteurs des Feux de l’amour seront tous morts d’ici là)

Bref donc je suis déjà un peu tendue du lundi au vendredi, mais là en plus mon patron en rajoute une couche à peu près chaque jour que Dieu fait, comme cette semaine quand je lui parlais d’un dossier pour lequel on est en litige avec le fournisseur :

– … et donc dans le courrier j’ai mis qu’ils ont une obligation de résultat mais qu’ils ne l’ont pas respectée donc il se sont mis en tort, et peut-être qu’on pourrait rajouter qu’on se prévaut de l’exception d’inexécution vu qu’ils nous demandent de payer un service qui n’a pas été fourni.
– Nan mais ne mets pas de termes juridiques, t’es pas avocate donc peut-être que tu te trompes de mot, tu vois ? T’es pas avocate, alors pas de termes juridiques, tu t’en tiens juste aux faits.

(Ca va, je crois que j’ai pigé)

En plus il est persuadé d’être quelqu’un de super carré, rigoureux et tout, alors que : NON.

(Ca me rappelle mon père, tiens : persuadé d’être ultra organisé et rigoureux mais bordélique comme pas deux, tout ça parce que rien ne traîne sur son bureau et que tout est fourré en vrac dans les tiroirs fermés) (ah bah tiens, un peu comme Grédéric aussi … Je suis pas dans la merde, tiens)

Bref donc dans mon travail, une de mes activités principales c’est d’écouter mon patron, lui demander des précisions parce que je ne comprends pas ce qu’il veut dire, et me faire engueuler parce que je ne pige pas tout du premier coup, comme la fois où il m’a demandé « les originaux de la voiture ».

Hmmmm.

Bon.

– Quels originaux, de quelle voiture ?
– Ben les originaux de la voiture !
– Mais QUELLE VOITURE ?
– Mais celle que j’ai à Biarritz !
– Vous en avez deux, là-bas.
– …
– La Kia ou la Chevrolet ?
– La Chevrolet.
– Bon. Et vous voulez les originaux de quoi ?
– LÉ-ZO-RI-GI-NO !
– Ca j’ai compris, mais de la facture d’achat, du dernier contrôle technique, de l’acte d’achat ?
– Ben non ! La carte grise !
– Non ça j’ai pas.
– *ouvre son portefeuille* Ah non c’est moi qui l’ai.

Bon sur ce, je m’en vais demander à Grédéric où sont les originaux de mes chaussures, et qu’il ne s’avise pas de me demander quels originaux de quelles chaussures, parce que c’est EVIDENT.

Publicités

10 réflexions sur “Boulot, boulot, boulot

  1. Hahahahahahahaha
    Le combo de ton style d’écriture et de ton choix de gifs m’achève à chaque fois, mais là tu atteins des sommets 😀
    J’espère vivement pour toi que tu ne seras plus là-dedans d’ici 2018 du coup, même si ça veut dire moins d’histoires croustillantes pour nous 😉

    J'aime

    • Oui mais au moins, je ne m’ennuie pas ! Chaque jour m’apporte mon lot de désolation et de consternation ! (Merci pour le partage 😉 )

      J'aime

  2. Si tu me permets cette expression, ton patron c’est un… original ! Et pas besoin d’en faire de copie !
    Je sais pas pourquoi mais je me l’imagine sous les traits du boss de la mini série « The Office ».

    J'aime

    • Alors attention, il y a la série originale, qui est anglaise, et qui ne compte en fait qu’une dizaine d’épisodes, à se pisser dessus ; et puis il y a un remake américain, qui a exactement le même titre, qui compte plusieurs saisons mais là je n’ai pas vu, je ne me prononcerai donc pas… Je préfère en rester à l’original. J’ai peur d’être déçu par l’adaptation…
      En tout cas c’est très drôle. Je pense que tu apprécierais !

      J'aime

    • Merci du conseil ! J’ai essayé de trouver les épisodes vite fait, mais ça n’a rien donné, il faudrait que je fasse plus que cliquer sur deux liens. De ce que tu m’en dis, soit je vais pleurer parce que j’aurai l’impression de regarder ma vie, soit ce sera une forme de thérapie. Il va falloir que je m’y mette !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s