Chagrin de chaussure finit par disparaître

Pfiou.

Bon.

Que dire, que dire ?

Que dire sinon que ça y est, c’est bon, après plus de quatre ans de recherches, d’espoirs, de déceptions, d’émotions en tous genres, elles sont arrivées, mes chaussures rouges d’amour !

(Mais prenons tout de même une minute pour admirer mon faux parquet dégueulasse)

(Pour rappel, l’épisode 1, et l’épisode 2)

Bien entendu, les réceptionner n’a pas été simple, puisque le colis est arrivé chez mon gardien et que j’ai mis une semaine à l’intercepter pour récupérer mon présssssssieux – m’enfin, au bout de quatre ans, est-on encore à une semaine près ?

De toute évidence, non.

Est-ce que je me lasse de les admirer ?

Non.

Est-ce que je me suis précipitée pour les porter ?

Oui, mais non.

(Faut que je fasse poser un demi patin sur la semelle, sinon bonjour le show Holiday on Ice dans les couloirs du métro)

(Et imaginez que je glisse, je tombe, je perds ma chaussure, elle tombe sur les rails ET UN MÉTRO ARRIVE ET ROULE DESSUS ?)

(Ah non non non)

(Ah, non non non non non non)

Une petite dernière pour la route ?

Vous avez vu l’intensité de cette couleur ? (C’est la photo la plus fidèle à la réalité) (Oui j’ai les pieds « bronzés » et pas les jambes)

Bref, arriverderci, j’ai des chaussures à contempler !

Publicités

8 réflexions sur “Chagrin de chaussure finit par disparaître

  1. Elles sont superbes, c’est clair, mais je ne me vois pas du tout avec ce style de chaussures; déjà que je me tords les pieds en claquettes LOL

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s