Le travail, c’est toujours pas vraiment vraiment la santé

Bon j’essaye de pas trop trop me laisser bouffer par le boulot mais franchement, c’est pas évident (la semaine dernière j’ai battu mon propre record en partant à plus de 21 heures), et j’ai un peu peur d’oublier toutes ces merveilleuses anecdotes qui pimentent ma vie professionnelle. (Je ne suis définitivement pas ce genre de nana qui se lève une heure plus tôt pour bloguer ou pour faire du yoga ou je sais pas quoi, déjà de préparer mon Tupperware du midi la veille au soir, c’est une immense victoire organisationnelle, alors bon) (j’évite de le préparer le matin depuis que je suis partie en laissant les plaques allumées, et comme mes heures supp ne me sont pas payées, ça ne couvre même pas l’électricité consommée en plus) (capitalisme de merde).

BREF donc mon boulot.

Ah non attendez d’abord faut que je vous raconte, on m’a conseillé de regarder La graine et le mulet parce qu’il paraît que je fais penser à l’une des actrices secondaires, donc j’ai regardé vite fait et WTF à la fin un des acteurs se barre avec le couscous de sa mère, moi franchement faut m’expliquer les films français.

mr-bean-wtf

Donc, mon boulot.

(Cette fois-ci c’est promis, on parle boutique)

Bon déjà, Josy-de-la-compta a encore réussi à me rendre dingue, parce que bon vous comprenez elle m’a envoyé un mail avec la moitié de la boîte en copie pour me demander « Pourquoi n’ai-je pas accès aux relevés bancaires en ligne pour la société Moineau frétillant », du coup j’ai répondu à tous les gens en copie que j’en sais rien rapport au fait que je ne fais pas partir de l’équipe du service technique de la banque en question, et alors vous comprenez à la réunion suivante elle m’a dit qu’elle l’avait très mal vécu parce qu’elle voulait juste alerter sur un dysfonctionnement et peut être que je nous avais désabonné du service de relevés en ligne et blablabla, alors que.

Bon.

J’étais allée vérifier par moi-même, et le site de la banque indiquait clairement « Service momentanément indisponible, merci de réessayer ultérieurement » en rouge gras encadré et avec un point d’exclamation au début et à la fin.

(Fatigue.)

Elle m’a aussi demandé où se trouvent les justificatifs pour les sorties de caisse – ça fait genre depuis toujours qu’ils sont dans les caisses mais je lui ai quand même dit, mais apparemment ça l’a un peu perturbée parce qu’elle m’a répondu :

– Comment ça, dans les caisses ?
– Ben, dans les enveloppes de caisse, dans les caisses, quoi.
– Parce qu’il me faut tous les justificatifs de sortie de caisse de l’année.
– Bah faut voir dans les caisses.
– Ah, mais … Ca veut dire que je dois ouvrir les enveloppes de caisse ?

Wouloulouloulou, je vais devoir m’inscrire au yoga, moi.

A côté de ça, il y a aussi mon patron, qui m’a demandé ce qu’est un justificatif de domicile – j’ai dit « Ben euh, un document qui prouve que vous habitez à l’adresse que vous indiquez sur votre future nouvelle carte d’identité », et là il a pris un air tout paniqué et il m’a dit « Mais euh je trouve ça où ? Faut demander à qui pour en avoir ? »

Stay alive game

A part ça environ quinze fois par jour il m’envoie un mail, je lui réponds, il me renvoie un mail pour me reposer la question, je lui re-réponds, et après ça dépend : soit il m’appelle, soit il m’envoie un texto pour me re-re-reposer la question, parce que bon il reçoit tellement de mails et de SMS tous les jours qu’il n’a pas le temps de tous les lire ou les ouvrir.

Et il aime bien entamer la conversation ou commencer ledit texto par « Tu m’as répondu au sujet de tel truc ? »

(Je crois près de mon boulot y’a un centre de yoga avec des cours style 60€ les trois séances)

Et puis sinon, ma foi, il arrive que l’associé principal de mon patron m’appelle parce qu’il ne se rappelle plus du siège social de l’une des boîtes qu’on gère (alors que bon, si les locaux sont disséminés dans Paris, le siège social est strictement LE MÊME pour tout le monde), et aussi des fois on doit lui rappeler qu’il est associé pour telle ou telle boîte et lui aussi je lui envoie des mails qu’il ne lit jamais et après il m’appelle pour me poser la question.

Ou des fois, il m’envoie un mail et dans la seconde qui suit, il m’appelle pour me dire « Je t’ai envoyé un mail à propos de de cette histoire de gruyère qui n’avait pas de trous, tu peux me dire si on a payé le fournisseur ? Enfin attends là j’ai un double appel, tu peux juste répondre à mon mail steuplé ? », – mail, si vous avez bien suivi, qu’il ne lira donc pas.

Bon en fait je vais peut-être prendre l’abonnement illimité à 160€ par mois.

cocktail

Déjà la dernière fois je me suis retrouvée avec un muscle de la paume de ma main gauche tout contracté, il va me falloir au moins trois salutations au soleil et sept positions du lama détendu pour tenir le coup.

Publicités

7 réflexions sur “Le travail, c’est toujours pas vraiment vraiment la santé

  1. Rires… ha oui tu rigoles bien à ton travail toi , le problème c’est le jour où le yoga ne suffira plus et ou tu devras passer par la case psy ( ou poupées vaudou) . Bon courage en tout cas !

    J'aime

    • Oui mais bon, l’avantage d’avoir été réceptionniste, c’est que je suis plus entraînée à supporter les boulets que n’importe quel commando ! 😀

      J'aime

  2. Bonne vanne, cette histoire de justificatif de domicile ! Soit ton boss manie à merveille le second degré et est le pape du pince-sans-rire, soit il est complètement… Enfin, tu vois, quoi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s