Fashion Forward au Musée des Arts Déco

Pfff pffff pfffff l’été c’est tellement mort à Paris que j’en suis réduite à me CULTURER (quand je ne passe pas 30 minutes au téléphone avec EDF le samedi matin), est-ce que vous vous rendez compte des extrémités auxquelles je suis réduite ?

Bon bref, tout ça pour dire qu’il y a quelques mois, Cécile m’avait suggéré de me bouger l’arrière-train jusqu’à Paris demandé la date de mon prochain séjour parisien, proposant qu’on aille voir l’expo Fashion Forward toutes les deux et moi, grande optimiste devant l’éternel, j’avais répondu que bouhouhou jamais de la vie je ne viendrais à Paris vu que pas de sous et personne qui veuille m’embaucher.

(J’ai décroché un entretien, puis un autre, puis mon boulot actuel deux jours après)

(Bon)

(Bref)

Sauf que voilà les vicissitudes de la vie (et surtout du travail de nuit) ont fait qu’on n’a pas pu trouver de créneau pour l’expo, qui se terminait le 14 (ce que j’avais oublié, heureusement qu’une publicité sur le chemin du Burger King me l’a rappelé).

(Comme quoi, on critique les fast-food, mais ils ont tout de même une utilité culturelle)

BREF donc Grédéric a fini par me traîner hors de chez moi deux jours avant la fin du bouzin parce que quand même, après avoir clamé pendant des années que je veux vivre à Paris entre autres pour l’aspect culturel, c’était bien la moindre des choses.

Onze euros chacun plus tard (enfin, Grédéric a payé les entrées et moi le Bagelstein qui a suivi), l’expo débute avec des costumes début XVIIIe (Régence ! Lagardère ! Aurore de Nevers !) :

IMG_4297

On progresse un peu dans le temps (évidemment je n’ai pas pris de photos, mais je n’arrive pas à me rappeler si c’est parce que les tissus ne m’ont pas beaucoup plu ou parce qu’il y avait trop de monde devant), pour arriver au Premier Empire (Lizzie Bennett est partout) :

IMG_4298

(On dit bonjour au coude de la dame !)

IMG_4304

On progresse encore un peu dans le temps – Scarlette O’Hara n’est plus très loin.

IMG_4305

Un peu moins emballée par ces modèles, auxquels j’ai largement préféré ceux de l’expo Crinolines & Cie à Bruxelles l’an dernier, et Sous l’empire des Crinolines il y a … longtemps (j’ai le droit de me la raconter, je vis dans Paris intra-muros je vous rappelle) mais comme on ne se refait, j’ai plus ou moins littéralement fondu devant la petite famille toute assortie :

IMG_4306

(Cristina dit qu’il faut dépareiller parce que ça manque de modernité mais comme je vis ma vie à fond et à cent à l’heure, je dis zut à Cristina)

Viennent ensuite la fin de siècle, les tournures et les robes de Worth, qui fut le premier à organiser des collections saisonnières, et à qui l’on doit également les défilés de modèles :

Image-1

Et enfin, ENFIN, la partie relative à la Belle Epoque (coeur avec les yeux, les mains, et à peu près tout le reste) :

Capture d’écran 2016-08-19 à 11.15.46

Callot soeurs à gauche pour un incroyable travail sur les couleurs de tulle et les broderies ; à droite, Vitali Babani, que j’ai découvert à l’occasion, et qui fournissait la capitale en objets en tous genres du Moyen et Extrême Orient.

IMG_4313

Cette jaquette est attribuée à Doucet, et aurait appartenu à Cléo de Mérode, danseuse et icône de la Belle Epoque.

Juste derrière, une vitrine avec laquelle j’ai eu du mal à ne pas repartir : ombrelles, éventails, peignes, broches, flacons … Ai-je besoin de mentionner la pièce de tissu en arrière-plan ?

IMG_4316

Flacons

(Je crois qu’il reste quelques traces de bave ici et là)

Ensuite, les poupées Lafitte-Désirat,  un peu les ancêtres de nos poupées Barbie, pour les années 1910 :

IMG_4322

Eeeeeeeeet les années 20 et 30 💕 avec des robes de Madeleine Vionnet, Jeanne Lanvin, Elsa Schiaparelli, Mainbocher, Chanel …

IMG_4324

IMG_4327

IMG_4328

IMG_4332

J’ai eu un coup de coeur pour la robe de lamé or et argent du centre, de la collection automne-hiver 1936-1937 de Madeleine Vionnet : le modèle a beau avoir 80 ans, il se vendrait parfaitement aujourd’hui et le tissu et la coupe ne sont pas très loin de certaines robes commercialisées actuellement.

IMG_4338

Encore une robe de Madeleine Vionnet au milieu (de 1935 cette fois-ci), est-ce qu’on ne pourrait pas la retrouver en vitrine d’un grand magasin parisien ou new-yorkais ?

(Laissez-moi faire des envolées lyriques svp, c’est l’euphorie de ne pas avoir raté une expo, pour une fois)

Bref.

Pour finir, les robes des années 50 à nos jours, sur des sortes d’escaliers :

IMG_4339

IMG_4344

IMG_4346
IMG_4348-1

IMG_4350

IMG_4355

IMG_4357

IMG_4361

J’avoue avoir un peu expédié la fin de l’expo (j’étais moins emballée par les modèles et un peu fatiguée par tous ces gens scotchés aux vitrines genre arapède, « gnnnn vitrine moi collé moi pas bougeeeeeeeeer », et ne parlons pas des enfants braillards ou essayant de grimper sur les estrades ou les deux) (c’est génial d’emmener vos enfants au musée, mais les éduquer correctement c’est mieux) (fin de la minute vieille conne), et être restée sur ma faim, parce que j’aurais bien aimé voir plus de modèles exposés (sans parler des souvenirs à la boutique). Maiiiiiis bon, c’était déjà bien chouette, surtout que les photos étaient autorisées (ce qui, il me semble, n’est pas le cas au Palais Galliera).

Publicités

6 réflexions sur “Fashion Forward au Musée des Arts Déco

  1. wahou je regrette trop de ne pas y être allée ça semblait magnifique merci pour ton résumé ( mon clavier ne te remercie pas avec la bave qu’il y a dessus je risque de m’électrocuter)

    J'aime

    • Si tu veux baver sans risquer de passer dans un Confessions Intimes avec des fans de Claude François, il te reste toujours le catalogue de l’expo 🤗
      Et sinon je t’en prie, je suis toujours ravie de me sacrifier (si si) pour voir de belles choses 😏

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s