– 311 –

Bon en ce moment c’est pas trop trop la grande forme (no shit, Sherlock), mes matins sont les midis des gens normaux et ressemblent fortement à

Du mal à me lever

avec juste l’alcool en moins (parce que je suis beaucoup trop raisonnable) (vraiment beaucoup trop).

Du coup je découvre ce que c’est que d’être au repos (j’aime bien dire que je suis en arrêt, ça me donne l’impression d’être active le reste du temps), et franchement c’est plutôt cool vu que ça me permet de binge watcher Downton Abbey depuis le premier épisode de la première saison (les costumes ! Les décors ! Maggie Smith !), et qu’en plus je suis exemptée de toutes les corvées, vu que je suis tûteuh faible et tûteuh fragile (ça a beaucoup fait rigoler Grédéric, qui a dit qu’il voulait bien croire que je suis fragile, mais que me prétendre faible c’était la blague de l’année) (personnellement, je trouve cet homme très, très contrariant).

Bon bref, à la base je voulais surtout me plaindre de la vie scolaire du lycée, qui me harcèle (oui, parfaitement) depuis des plombes, parce que rendez-vous compte, je n’ai toujours pas justifié mes absences du 12 et du 13 novembre.

Alors que.

Bon.

J’ai fourni tout un tas de papiers dont un certificat d’hospitalisation en date du 14 novembre, je suis pas retournée en cours depuis, et personne n’a réussi à connecter deux fils pour se dire « Tiens ! Elle a été hospitalisée le 14, elle est en arrêt pour un mois minimum, peut-être que le 12 et le 13 elle n’allait déjà pas très bien ? ».

(Non)

(Ca doit demander trop de logique et de réflexion)

Déjà le 18 une surveillante m’avait appelée genre super énervée parce que j’étais absente sans motif depuis le 12 (alors que bon, ma mère avait passé what mille coups de fil au lycée pour prévenir), et pour me dire que je DEVAIS justifier mes absences, blablabla, et j’avais répondu un truc du genre :

– Oui c’est normal, je suis sortie de l’hôpital ce midi, je risquais pas d’être en cours …
– Ah … Ah mais faudra justifier tes absences !
– Oui ben quand je reviendrai, j’étais à l’hôpital là, je retourne chez un autre médecin je verrai quand je retournerai en cours …
– Mais tu viendras les JU-STI-FIER, c’est obligatoire !

(Meuf. Je viens de passer quasi quatre jours avec une perfusion, je suis pas capable de me laver les cheveux toute seule, alors tes histoires d’absences, permets-moi de te dire que je m’en badigeonne le nombril avec le pinceau de l’indifférence)

Bon à la décharge de la vie scolaire, ce sont des gens qui mettent trois jours à imprimer une liste, et qui ont menacé de coller toute la classe parce qu’en octobre on a tous été absents plusieurs jours et franchement c’est scandaleux (du coup il a fallu leur expliquer que si on est en stage, on a du mal à être en cours en même temps).

Mais moi je vais vous dire, ce que j’ai trouvé VRAIMENT scandaleux et qui m’a choquée, c’est que la Désagréabilité, aka la prof la plus connasse de l’univers (celle qui avait réussi à me reprocher d’avoir manqué les cours parce que j’assistais à des funérailles, pour vous donner une idée du niveau) – elle, donc :

4bfb44d24c15911b966540d55e891930

eh bien figurez-vous qu’elle a tout bonnement été GENTILLE avec moi.

Sérieusement.

Elle m’a envoyé SPONTANÉMENT plusieurs mails pour savoir comment j’allais et me souhaiter un bon rétablissement, elle a décalé un examen que je devais passer parce que « vous ne devez pas aggraver votre état avec du stress et de la fatigue supplémentaires, on verra quand vous reviendrez et sinon on s’arrangera avec les dates », et elle m’a même appelée pour me dire tout ça et me dire de prendre soin de moi.

Dans sa tête c'est compliqué

Franchement, c’est déloyal comme comportement.

J’en tremble encore de rage et d’indignation, tiens.

À part ça tout à l’heure j’ai entendu Chonchon dire qu’il était tout content parce qu’apparemment le Canada a légalisé Canal +, du coup je comprenais pas trop pourquoi c’était cool, mais en fait c’est le cannabis.

Bon.

Je retourne me coucher, on se voit plus tard.

Publicités

9 réflexions sur “– 311 –

  1. Comme tu compris « Canada » à la place de « Cannabis », je me pose une question : Tu es certaine que le discours de la Désagréabilité n’est pas une hallucination auditive?

    J'aime

  2. Pingback: Back to school | The sauce of my spaghetti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s