Septembre

b727627c2223ea7a24d1c4b29b83fce5

C’est en rentrant de Bruxelles que j’ai réalisé, comme ça, entre deux fraises Tagada, que mon dernier été à Strasbourg c’était en 2013 et que c’est bon, on y est (ou plutôt : j’y suis), c’est la dernière ligne droite avant le diplôme, le déménagement, la vie d’adulte.

(Juin prochain, les enfants. Juin prochain.)

(Moins d’un an, et je n’entendrai plus jamais ma mère se demander au-dessus d’une assiette de carbonara ce que les premiers hommes ont bien pu ressentir quand ils ont vu la foudre tomber la première fois, ou si la grande surface du coin a pâti de l’ouverture d’un Monop pas très loin)

Quand j’étais à Bruxelles, je fourmillais de projets pour « quand je serai rentrée » mais bon, pour l’instant les seuls projets réalisés ont été :
– intervertir ma lampe de bureau et ma lampe de chevet (c’était pas l’idée du siècle du point de vue pratique, mais j’ai trop la flemme de revenir en arrière)
– fixer des patères à la porte de ma chambre, puisque les trous avaient été faits par les anciens locataires (c’est pas comme si on avait emménagé en 2011 …). Dans la même journée j’ai eu l’idée, je suis allée acheter les patères, et je les ai fixées. Par contre je n’y ai pas encore accroché d’affaires, faudrait voir à ne pas aller trop vite.
– mettre du vernis à ongles (et encore, vous n’imaginez pas le temps que ça m’a pris pour choisir la couleur)
– décider de jeter une paire de chaussures qui avait bien fait son temps, et décider de ne pas la remplacer vu le stock que j’ai (oui, elles étaient belles. Oui, elles étaient parfaites. Mais oui, je peux me passer d’elles) (mon coeur crie bien sûr le contraire) (vous noterez que j’ai pris la décision de le faire, pas que je l’ai fait) (ahem)

Waouh bravo

Pour le reste, euh … Je soupire devant l’ampleur du bordel qui a pris possession de ma chambre à l’insu de mon plein gré (non, ma chambre n’était pas comme ça quand je suis partie, c’est un complot et puis c’est tout, OKAY ?), j’ouvre mon rapport de stage et j’y jette un oeil avant de retourner lire ou jouer au Solitaire, je fais des prévisions budgétaires de grande personne (« Hhhm bon alors, il me faut deux chemisiers pour les cours, donc disons 50€ chez Camaieu ou Zara et hooo, elle est jolie cette jupe, et puis zut j’ai bien mérité un cadeau de fin de stage »), et je fais le dos rond quand conflit familial il y a (« Ma brosse à dents c’est la bleu foncé ! Qui est-ce qui l’a utilisée ? » « Chaque fois que je m’en sers elle est sèche, t’as qu’à l’utiliser plus souvent ! »)

En me relisant je me rends compte que je vous brosse un portrait un peu sombre de mes journées, alors qu’en vrai je fais des trucs, genre ce matin j’ai écrit au moins douze lignes pour mon rapport de stage ET j’ai jeté un vieux cahier et une boîte à culottes vide, et hier j’ai remis au moins trois ou quatre bouquins en place dans ma bibliothèque.

Bon sur ce je vous laisse, j’ai une canette de Coca à ouvrir.

(Rendez-vous le 28 pour chouiner que c’est la rentrée, que ma classe est nulle et que j’aurais jamais du quitter Paris)

Publicités

17 réflexions sur “Septembre

  1. La canette de coca, c’était du light ? Passke si c’est ça, waouhhhh… Le genre de truc qu’on fait grand max une fois dans sa vie. Même pas sûr que Donald Trump l’ait déjà fait. Comme quoi l’argent ne fait pas tout.

    J'aime

  2. Si en fait, dans un an et plus tu l’entendras encore et toujours parler des premiers hommes et du Monoprix, ton exquise maman pleine de fantaisie (ok, je suis passée du côté maman, j’avoue), grâce à cette géniale invention qui s’appelle téléphone ! 😀

    J'aime

    • Non ça va, au téléphone elle n’est pas comme ça – plutôt du genre à me raconter sa vie en me parlant de plein de personnes que je connais pas, du coup je comprends rien et je ne suis pas, du coup après je lui demande « Mais c’est quiiiii ? » et elle me répond d’un ton patient mais un peu exaspéré « Mais enfin, tu sais bien ! La cousine/l’oncle/la femme de Trucbidule ! » (des fois je ne sais pas toujours qui est Trucbidule, mais bon)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s