En fait le tram 33 n’existe plus

Ah oui oui, figurez-vous qu’en faisant des recherches un peu plus détaillées sur Bruxelles, il s’est avéré que le fameux tram 33 de Jacques Brel n’existe plus.

Non mais allô, quoi.

Ah oui pardon je ne vous ai pas tout dit ! À vingt-cinq ans et quarante-neuf semaines j’ai à nouveau quitté ma province, non plus pour Paris mais pour Bruxelles (comme vous l’aurez sans doute deviné avec beaucoup de perspicacité).

Cette année le départ a été beaucoup moins compliqué, puisque je suis même partie avec UNE SEULE VALISE (contre deux l’année dernière) (je suis une globe-trotter qui empaquette ses affaires en un tournemain à chaque fois que l’aventure l’appelle) (bon par contre pour les trois petites marches pour accéder à ma chambre, j’ai été bien contente de croiser un stagiaire bien élevé qui s’est chargé de ma valise) (globe-trotter de salon, quoi)

Bref, donc après de grands adieux familiaux déchirants et larmoyants, type :

– Oh ma fifille chérie, que tu vas me manquer, que vais-je faire de tous ces gens qui m’indiffèèèèèèèrent quaaand tu seraaaaas partiiiiiie ?
– Ca va aller, Papa. Du coup tu pourrais m’emmener à la gare, stp ?
– Oh mais oui oui oui, c’est une évidence, à quelle heure pars-tu ?
– Samedi à 14:50.
– Ah non je peux pas, je dois golfer avec Jean-Hubert.

Haha not funny

et un déjeuner regroupant ma famille et Grédéric (aucun mort à déplorer), j’ai fini par sauter dans l’InterCités reliant Strasbourg à Bruxelles (Qui rêve encore de l’Orient-Express ou du Transsibérien, quand on peut prendre un InterCités ?), pour enfin arriver à bon port (comprendre = être larguée dans ma chambre par une stagiaire qui n’avait pas très envie de se taper l’accueil d’une autre stagiaire parce que hey, elle vaut mieux que ça quand même, elle est en réception, ELLE, elle parle à des clients et tout).

Et donc, bienvenue à l’étage des stagiaires.

Posons le décor, j’ai deux colocs dans ma chambre :
– une niaise bavarde issue de ma classe, mais qui n’est pas si pire si on considère qu’elle n’est ni SuperConnasse, ni SuperPétasse (enfin quand même, si elle pouvait a) éviter de toujours la ramener b) de passer sa vie à me parler même quand je suis clairement occupée c) réussir à faire des choses toute seule sans attendre que je la prenne par la main pour l’emmener quelque part, ça m’arrangerait pas mal) (par exemple, la dernière fois elle me parlait, j’étais en train de m’étouffer avec une miette de pain au chocolat (oui et alors ?), je cherchais désespérément de l’eau ; croyez-vous qu’elle se soit interrompue pour me filer un verre d’eau ? Que nenni ! Imperturbable, elle a continué à blablater sans même s’interrompre une seule seconde) (et en plus elle me casse les ovaires à me montrer en permanence les messages de son copain à qui elle manque beaucoup beaucoup beaucoup) (JE M’EN FOUUUUUUUUUUUUUUS)

Gniaaaaaarrrrgh

– une sudiste à accent, qui se sent donc obligée de parler fort et d’être en permanence joviale, excitée et prête à sortir faire la fête,ne supporte pas la lumière du jour donc quand elle veut faire la grasse matinée elle occulte TOUTE lumière et si l’autre coloc et moi avons besoin d’au moins un peu de lumière pour nous réveiller, eh ben tant pis pour nous hein ho elle fait la fête elle a bien le droit de dormir, merde).

(c’est pas comme si là tout de suite, elle était en train de ronfler malgré la lumière allumée) (je dis ça, je dis rien) (mais bon)

À part ça, ça se passe plutôt bien à notre étage – si on excepte la douche et les WC pour 9, le PQ qui se volatilise mystérieusement, la machine à laver en panne depuis le 8 avec mon unique jeans dedans, les gens qui font du boucan à pas d’heure parce qu’a priori, si eux finissent à minuit et reprennent à 17h les autres n’ont qu’à faire pareil et fuck les gens qui prennent leur service à 6h, et les filles qui ne se mêlent pas à la populace parce que hey, elles sont de Vatel et nous d’une école publique, elles ne vont quand même pas fraterniser avec le prolétariat !

Enfin voilà. Ajoutez à ça que le wifi ne veut pas que j’insère de gifs dans ce que j’écris (mais je suis très astucieuse alors j’ai contourné la censure) (pour des raisons évidentes de sécurité et de confidentialité de ma liberté d’expression, je ne peux pas vous expliquer comment), que niveau hiérarchie on peut pas dire que mon travail soit une fructueuse collaboration avec Marcos et Ceausescu (parce que ouais, je suis désolée mais quand on me gueule des ordres en philippin, moi y’en a pas comprendre) (et que me montrer quelque chose une fois ne suffit pas toujours pour que ce soit compris/assimilé/digéré/prêt à être restitué) (même chose avec les tâches à effectuer, moi si on me dit de compter les serviettes je compte les serviettes, désolée mais je devine pas qu’il faut en plus les mettre dans le chariot 4 au lieu de les laisser là où elles sont).

Bref.

Voilà.

Plus que quinze semaines et demi.

Leave me alone to die

Publicités

15 réflexions sur “En fait le tram 33 n’existe plus

  1. T’en vois du pays! ce qui fait plaisir c’est de te savoir bien entourée!! Je pense que Grédéric déboulera dans l’heure qui suivra sa lecture de ton article… Ceausescu va en prendre pour son grade!! En attendant que Grédéric vienne te sauver, va falloir acheter des écouteurs (puisque ça ne suffit pas la miette de pain au chocolat) et offrir un masque pour dormir à la nana du sud qui supporte pas la lumière. Se gargariser parce qu’on paye ce que les autres ont gratis (ça c’est pour les nanas de Vatel, qui, entre nous a quand même mal fini!) je trouve que c’est un manque d’intelligence.

    J'aime

    • Oui, c’est vrai que je suis très contente de pouvoir bouger un peu pour les stages 🙂
      Et c’est vrai aussi que Grédéric n’attend qu’un mot pour venir faire sauter l’hôtel si besoin est 😀
      Ah non non, la sudiste ne supporte pas les masques, tu comprends …
      Après les gens de Vatel, certains sont sympas, d’autres … Bah ne le sont pas. Tant pis pour eux !

      J'aime

  2. Ooooh mon petit, comme c’est plaisant d’avoir de vos nouvelles ! Ca va, Grédéric te manque pas trop? C’est beau, Bruxelles? T’as vu le p’tit bonhomme qui fait pipi ? (entre nous, complètement absurde).
    Pareil, pour les deux colocs, j’ai un frisson d’horreur pour toi… Tu seras sans doute trop contente d’avoir une chambre personnelle dans quinze semaines et demi.
    Courage pour le stage, les lits à faire, les femmes de chambre qui gueulent en philippin (ou toute autre langue qui t’es inconnue), les gens de Vatel pas sympas (j’crois que leur école est en bas de chez moi, si tu veux, j’peux aller taguer que ce sont des merdeux).

    J'aime

    • Pas encore vu le petit bonhomme, mais Bruxelles est une très jolie ville ! (Enfin moi, j’adore le style)
      Bon, je ne te cache pas que c’est un peu dur de tenir le coup, mon stage de l’an dernier me manque vraiment. Du coup merci pour ton soutien, JNSPJ dirait que tu fais partie des ces personnes riches dans leur coeur ❤
      (Et oui, je vais au mariage, j'ai eu mon week-end ! Du coup ma prochaine mission est de ne pas entarter Mme Plus 😀 )

      J'aime

  3. j’ai le droit de dire que ce qui me rassure dans cette histoire c’est qu’au moins ce n’est pas la ville que tu incrimines? :p

    J'aime

    • Ah mais c’est une très jolie ville ! Franchement je suis très contente d’y être (et pas seulement parce qu’il y a Pêle Mêle 😛 )

      J'aime

  4. Bon courage ! C’est trop chouette Bruxelles, ça devrait compenser le reste.
    Ce pays est gastronomiquement parfait : des frites, des gaufres et de la bière,WHAT ELSE ?
    Je suis en stage moi aussi mais à Dublin. L’autre stagiaire de l’école où je suis (une française aussi, qui veut que parler français -__-) est … difficile aussi. Disons que grâce à elle, les clichés sur les français malpolis et pressés seront bien préservés. J’espère ne pas la noyer dans une pinte de Guinness d’ici la fin du stage.
    Bref, je raconte un peu ma vie didonc, tout ça pour dire que je compatis.

    J'aime

    • Du chocolat ! 😀
      Oh, j’aurais adoré partir à Dublin, mais l’hôtel ne collait pas avec mon CV 😦
      Compassion totale par rapport à ta co-stagiaire. Elle est toujours en vie ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s