L’EVJF de l’enfer, épisode 3 : inspiration, expiration

Pour rappel, l’épisode 1 est ici, l’épisode 2 ici.

Bien.

Donc.

L’EVJF de l’enfer.

Evidemment, ce qui devait arriver arriva, Madame Plus a repris contact avec moi au sujet de l’EVJF. Si j’ai réussi à gagner du temps au motif qu’avec l’oral de la mort je n’avais pas la tête à ça, il a bien fallu affronter la réalité. Donc lundi matin, je lui ai envoyé un texto très poli lui demandant de ses nouvelles et à quelle heure elle voulait que j’appelle, résultat j’ai reçu « Vers 18h ! » en réponse.

Marmotte Whaaaat ?

AHEUM.

Alors bon.

Que je n’aie droit à ni bonjour ni au revoir ni merde, passe encore.

(Attendez … Ah, non, en fait.)

Mais qu’EN PLUS elle me dise de l’appeler pile au milieu des Reines du Shopping, je suis désolée, mais c’est non.

Taptap montre

Enfin si, du coup j’ai du couper l’émission au milieu parce que je suis diplomate et qu’il existe hélas des corvées que je ne peux pas indéfiniment procrastiner.

Donc, à 18:10, j’ai attrapé mon téléphone, respiré profondément, rappelé à ma famille que je préfère les clémentines aux oranges (sauf si elles sont pressées),

Signe de croix

et j’ai appelé Madame Plus.

(Qui est effectivement enregistrée sous ce nom dans mon répertoire)

S’en sont suivies cinquante-deux minutes et vingt-sept secondes (CINQUANTE-DEUX MINUTES ET VINGT-SEPT SECONDES, LES GENS) de communication à peu près civilisée, qui a commencé par « je crois qu’il y a eu un malentendu » et « mais voyons ce n’est pas grave, n’en reparlons pas et repartons sur des bases vierges » (va crever, ouais, je suis définitivement beaucoup trop bien élevée pour ma propre santé mentale), et s’est poursuivie avec des « ah oui quelle bonne idée », « mais non très chère, la vôtre est bien meilleure », « mais non j’insiste », « mais moi aussi j’insiste » et gnagnagna, alors qu’en vrai j’avais juste envie de savoir quelle tenue Marie-Pierre avait choisie et quelle note elle allait avoir, parce que perso le sportswear chic ça ne me parle pas des masses, donc j’aurais été bien embêtée à sa place.

Dans le principe

Bref du coup on est tombées d’accord sur un programme qui ne coûte pas un rein (alléluia), mais comme Madame Plus est Madame Plus, elle n’a abandonné l’idée de la fish pedicure qu’au profit d’une séance de réflexologie prodiguée par l’une de ses collègues, qui du coup nous fait un tarif spécial (comme il me l’a été précisé environ douze fois). Mais bon comme je suis un peu connasse sur les bords (et pas mal vers le milieu, en fait), je me suis contentée de répéter « ah oui tu remercieras bien ta collègue », au lieu de remercier Madame Plus d’avoir une collègue pareille et d’avoir eu la lumineuse idée de réquisitionner demander l’aide de ladite collègue (je n’ai vraiment pas de coeur).

Je confesse avoir eu de petites absences, mais j’ai souvenir que deux potes de Madame Plus se joignent à la fête, vu que N. s’était bien entendue avec eux mais n’osait pas les inviter donc Madame Plus leur a demandé et bien sûr ils ont dit oui puisqu’ils sont gentils c’est normal ce sont ses copains et puis c’est elle qui le leur a demandé.

On s'en bat les couilles

Sinon Madame Plus est très ennuyée parce qu’elle veut qu’on prépare des mojitos et que moi j’aime pas ça, « han mais c’est dommage l’idée c’était qu’on boive tous la même chose » – faut aussi qu’on mette toutes la même culotte ou ça va, on peut encore avoir nos goûts perso ?, et puis elle ne comprend pas trop que je propose de conduire tout le monde en boîte, puisque ça m’empêcherait de boire avant (j’ai pas l’intention de faire taxi toute la nuit, faut pas abuser), et a priori c’est très moyennement concevable que je n’aie jamais eu l’intention d’arriver complètement pétée en boîte, mais bon je suis la caution rabat-joie de cet EVJF, tout le monde le sait.

Mais bon, tout ça est top secret n’est-ce pas, il ne faut RIEN dire à la future mariée, ni sur la date ni sur le programme ni sur les activités (enfin moi perso j’aimerais au moins connaître la date histoire d’être épilée et pas dans un jour où j’ai décidé d’avoir le cheveux gras, le poil en folie et l’humeur sauvage) (mais à la réflexion, N. est vachement plus civilisée que moi, donc tout ce mystère mystérieux ne la gênera sans doute pas), d’ailleurs Madame Plus va commencer à lui mettre un peu la pression avec de fausses pistes »puisqu’on déjeune tous les mercredis ensemble hihi » (bon elle a pas dit « hihi », c’est juste que je ne sais pas trop comment traduire « petit rire d’auto-satisfaction et de contentement de soi »).

Little bitch troll from hell

(Et pour ne pas tirer sur l’ambulance et parce que quand même, cette conversation n’a pas été si horrible que ça, je ne vous raconterai pas que quand j’ai évoqué mon départ pour la Belgique, Madame Plus m’a dit « Oui enfin ça va, tu pars vers le 18 mai, non ? » (non, je pars le 3) « Ah bon t’es sûre ? Si tôt ? » Hhhhhmmmm oui non attends t’as raison, c’est beaucoup trop tôt, je vais appeler le directeur de l’hôtel pour lui dire que j’arrive quinze jours plus tard)

Stupidity tax 1     Stupidity tax 2 

Stupidity tax 3     Stupidity tax 4

Publicités

16 réflexions sur “L’EVJF de l’enfer, épisode 3 : inspiration, expiration

  1. « 52 minutes pour vivre »… Tu nous as fait un remake de Die Hard 2 ? Excellent !
    Et comme dans tout bon film à gros budget, il y a un happy end… Elle se fait euthanasier à la fin, c’est ça ?

    J'aime

    • 52 minutes ET VINGT-SEPT SECONDES ! Est-ce que Bruce Willis tient les vingt-sept secondes ? Hein ? Hein ? Nan, voilà.
      (J’espère, j’appelle ce happy end de tous mes voeux)

      J'aime

    • Ah nan mais carrément, c’est pas une mission pour Bruce Willis ! Il est pas à la hauteur ! Lui il sauve le monde, mais là, rien à voir, c’est d’un autre niveau !
      (elle va prendre cher, la bougresse)

      J'aime

  2. Je me demandais… Monsieur N. il est au courant pour les deux amis?!!! Enfin, Madame Plus va passer le meilleur EVJF de sa vie puisqu’elle le fait à son goût (j’espère que N a à peu près les mêmes!). C’est pas un mauvais fond, en fait, Madame Plus. Au moins, ça va pas vous coûter un bras et vous pourrez applaudir des deux mains le discours des mariés:)

    J'aime

    • Je pense que oui, et au pire j’ai cru comprendre que lesdits amis sont gays, donc le risque que la future mariée parte avec l’un d’entre eux me paraît bien faible 😀
      Non mais voilà c’est exactement ça, et puis Madame Plus sera fin prête pour son propre EVJF, vu qu’elle l’aura déjà répété !

      J'aime

  3. Je te trouve très valeureuse de proposer de ne pas boire jusqu’à arriver en boite. Non pas qu’on ait besoin de ça pour s’amuser…par contre, pour survivre à un début de soirée avec Madame Plus… Valeureuse, vraiment. Perso, si je survis à la stupidité ambiante, c’est juste grâce à l’alcool.

    J'aime

    • Je vais être honnête : j’ai regretté ma proposition aussitôt après l’avoir formulée. Mais comme je ne devrais pas trop avoir décuvé de la veille (gala de l’école), je devrais quand même réussir à survivre. J’espère.

      J'aime

  4. Pingback: Cinq ans de blog, donc | The sauce of my spaghetti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s