L’EVJF de l’enfer, épisode 2 : crispation

Donc, on en était restés où la dernière fois ?

Ah oui, tout le monde (bon OK on était deux) attendait que quelqu’un d’autre se lance pour proposer un autre programme.

Donc le dimanche où je vous racontais tout ça, portée et encouragée par vos commentaires, le soir j’ai proposé une version économique du programme de Madame Plus – genre avec du hammam à 22€ les deux heures au lieu de la fish pedicure à 40€ les vingt minutes, des crêpes et galettes faites maison au lieu de la crêperie le soir, et un pique-nique au lieu du resto le midi. Enfin, vous voyez le genre, quoi. (Le genre « hello moi je fais l’aller retour depuis Bruxelles pour voir deux personnes jurer de se changer mutuellement les couches dans 50 ou 60 ans et j’aimerais bien conserver l’intégralité de mes organes ») (et l’Autre Fille, elle voudrait bien qu’on tombe d’accord sur un programme type « Hello moi j’ai une gamine et ce serait cool qu’elle ne mange pas son pouce pendant trois mois »)

La réponse de Mme Plus n’a pas tardé à jaillir des tréfonds de sa connerie son indignation, à base de (je cite) « Coucou les filles » (Non mais en fait moi c’est Anna, et on est certes plusieurs dans ma tête mais de là à m’appeler « les filles », peut-être pas quand même), « Comme je l’ai dit à plusieurs reprises » (quand on aime on ne compte pas et quand on sait comme elle aime s’écouter parler, je pensais pas qu’elle serait à une fois près), « on fait l’EVJF de N. et pas seulement une journée entre copines » (comme si j’aurais passé une « journée entre copines » avec Mme Plus en temps normal), blablabla « par exemple à ma crémaillère et à mon anniversaire, N. avait fini complètement saoûle à chanter debout sur la table » (sans vouloir balancer, j’espère qu’elle leur a dansé la Macarena, ça vaut le détour), mais surtout « je ne suis pas là pour imposer mes idées ».

Panpan rigole

Bref, il est possible que je sois un peu montée dans les tours, et que j’aie annoncé mon intention de ne pas participer à une journée biture-alcool-biture-crise d’apoplexie de ma banquière.

Du coup, Madame Plus a réagi en adulte sensée et posée, c’est à dire qu’elle a appelé le fiancé de N. pour dénoncer ma non coopération et ma défection pour l’EVJF parce que bon, régler ça comme des grandes filles entre nous franchement c’est so la semaine dernière, quoi.

Du coup Monsieur N. m’a appelée un peu paniqué, genre « non mais tu peux pas faire ça », moi j’ai répondu que même pas en rêve je rampe devant cette Grosse pute à serre-tête (je sais que vous l’aimez bien ce gif) (moi aussi, pour tout vous dire), du coup il a dit « Allez Anna tu peux pas faire ça à N., ça va s’arranger je vais faire le lien entre Madame Plus, l’Autre Fille et toi, et vous mettez ce que vous aviez prévu pour le budget et moi je rallonge ce qui manque, d’accord ?Recrache boisson Et puis pour le dimanche tu t’inquiètes pas, pour le brunch et le spa c’est pareil je prends en charge ce que vous ne pouvez pas, OK ? »

Aaaaaaargh

La seconde journée.

Monsieur N. qui met la main au portefeuille pour calmer le jeu.

Help.

(En fait je pense avoir trouvé l’astuce pour tenir les deux jours : la veille de l’EVJF, il y a le gala du lycée ; sachant que l’an dernier j’en suis rentrée à plus de 5h du matin, avec un peu de bol cette année le samedi je serai encore trop imbibée et défragmentée du vendredi pour souffrir, et le dimanche encore assez imbibée du samedi soir pour ne pas arracher les tripes de Madame Plus) (et alors laissez-moi vous dire que si N. et Monsieur N. ont le culot de divorcer un jour, je m’occuperai personnellement de leur cas)

Publicités

18 réflexions sur “L’EVJF de l’enfer, épisode 2 : crispation

  1. (Rhaaaa ça fait 3 fois que je reposte ce commentaire, ça m’éneeeeerve). Au moins, il est gentil, Monsieur N. C’est compliqué d’organiser des choses avec des gens que l’on n’aime pas trop et avec qui on n’a pas la même vision des choses. Le pire, c’est qu’elle est sûrement pétrie de bonnes intentions, cette Madame Plus : elle veut organiser une journée spéciale pour votre amie, parce que ce sera une occasion unique. Je comprends qu’elle veuille des activités qui changent de l’ordinaire mais tout le monde n’a pas les moyens de foutre un SMIC dans un week-end non plus :/ Et puis, plus que les activités, je me dis que c’est l’ambiance qui compte, le bonheur d’être ensemble et de bien se marrer. Et à titre perso, je préfère mille fois le SPA à la fish pédicure, beurkkk.

    J'aime

    • Ah ça oui, c’est un garçon adorable. Mais je trouve terrible qu’il soit obligé d’intervenir. Quant à Mme Plus, je reste intimement persuadée qu’elle organise surtout la répétition de son propre EVJF, genre elle veut être la vraie star de la journée que tout le monde remercie à chaque activité pour cette idée faaaaabuleuse et cet EVJF hoooooooooooors du commun. (Mais oui mais oui, hors du commun, c’est tout à fait cela)

      La fish pedicure j’aime bien, le truc c’est qu’il faut prévoir un soin des pieds après (sinon t’as les pieds humides dans les chaussures et c’est dégueu, et si tu nourris pas ta peau douce fraîchement révélée par la pédicure c’est retour à la case départ), du coup ça fait encore monter la facture.

      Puis bon, au total on va être 4, quoi.

      J'aime

  2. Monsieur N., je ne le connais pas, mais je sais déjà qu’esse qui fait comme métier : il est militaire, casque bleu plus précisément.
    C’est certes un geste très généreux de sa part, mais si ça commence comme ça il a pas fini !!! S’il doit raquer à chaque fois qu’il y a bisbille… Il sera usé nerveusement prématurément, à moins que son compte en banque soit à sec après 3 mois de mariage.

    J'aime

  3. quoi?!!! j’hallucine!!! mon féminisme bondit de rage. Il a fallu que Monsieur N arrange tout ça!!! comme c’est infantilisant. Donc il sort le flouz et tout est beau au pays des bisounours!! et c’est toi qui « ne peux pas faire ça », ah bah alors là oui il va raquer, il a choisi son camp (en sus un aprem shopping, maintenant que c’est Monsieur qui régale!!!!!)!! Moi, je lui préparerais à N, un truc qu’elle sera super contente de recevoir un album de tes petites mains avec tous vos bons moments (et secrets) par exemple.

    J'aime

    • En même temps, c’était ça ou l’EVJF était annulé :/ Perso je me débrouillerai pour assumer ma part, mais l’autre fille ne peut vraiment pas (elle ne travaille qu’à mi-temps, et sa gamine a quand même besoin de manger à sa faim tous les jours). Lui il veut juste que N. passe la meilleure journée possible, ça m’emmerde profondément qu’on en arrive là, mais que veux-tu … Si cette cruche était moins bornée persuadée de détenir l’Unique Vérité Vraie, on n’en serait pas là …

      J'aime

  4. Eh bien oui je l’aime ce gif. 😀 (les autres aussi)
    Bon courage alors !!! (j’attends avec impatience le billet où tu raconteras tout parce que, monsieur N ou pas, ça m’étonnerait que tu finisses pas par lui flanquer une beigne – enfin toi ou l’une des Anna vivant sous ta perruque), à madame plus, aha !)

    J'aime

  5. Nan mais quelle plaie cette mme plus
    (ma phrase préférée du Premier jour du reste de ta vie est de circonstance) « A touché le fond, mais creuse encore »

    J'aime

    • Bah, je préfère encore être dans mes pompes que dans les siennes …
      Non mais oui elle continue de creuser, un jour elle va trouver du pétrole !

      J'aime

  6. Pingback: L’EVJF de l’enfer, épisode 3 : inspiration, expiration | The sauce of my spaghetti

  7. Pingback: Cinq ans de blog, donc | The sauce of my spaghetti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s