From hell

(Oui, il se passe beaucoup de trucs en enfer, ces temps-ci)

 Voilà, alléluia Dieu est grand, Dieu est amour blablabla, mon stage en maison de retraite est fini fini fini fini fini.

(Presque)

(Fini moins le rapport de stage moins l’épreuve portant sur ledit stage)

C’est qu’il a été un petit peu éprouvant, voyez-vous.

Déjà, parce que ma responsable a trouvé tout naturel de partir en vacances et de me lâcher dans la nature sans rien m’expliquer ni m’apprendre de ce qu’elle fait au quotidien. Du coup ça va être sympa dans mon rapport de stage et le jour de l’épreuve, de pouvoir expliquer que cette politique de gestion des stagiaires m’a laissé plein de temps pour écumer le web et réfléchir à la tenue que je vais porter pour le mariage de N. Avec un peu de chance on va pouvoir discuter de mes différentes options, et j’en ressortirai avec la certitude de ce que je vais porter ?

Haha tooooop

Ensuite, parce que découvrir aux 2/3 du stage qu’une petite mamie a Alzheimer et que du coup, quand elle me demande de l’aide pour chercher ses clefs, bah c’est normal qu’au bout de 45 minutes j’aie toujours rien trouvé vu qu’en fait elle a PAS de clefs.

(J’ai aussi du l’empêcher de fuguer environ deux fois par jour, c’était super sympa)

Mais j’ai aussi vécu de grands moments, du style vendredi à 16h :

– Ah, Léna ! Je vous ai préparé un badge à votre nom pour la semaine prochaine, vous pourrez le récupérer lundi prochain à 8h.
– Hum euh merci c’est très gentil, mais en fait moi c’est Anna et c’est mon dernier jour, là. Mais euh merci quand même !

Ahem.

Mais surtout, SURTOUT (je passerai sur Sarah et ses remarques sur le fait que je dois aimer repasser pour tout le temps porter des chemisiers, ah ce chemisier est bien transparent et oh tes chaussures à talons ne doivent pas être confortables et oh dis donc, mais c’est moi ou t’es pieds nus dans tes ballerines, toi ? Ferme ta gueule), donc je disais, surtout il y eu LE FILM.

LE FILM, dont tout le monde parlait en chuchotant, j’ai nommé l’admirable (non) Fifty Shades of Grey.

Voui.

On m’en a rebattu les oreilles pendant TOUT mon stage, chaque jour, à chaque pause, ça se demandait en chuchotant « alors, t’es allé voir le film ? », et ça commentait, et ça trouvait ça hot « mais moins que le bouquin » « ah oui c’est sûr moins que le livre, le livre il m’a vraiment woulalapfiou », et j’ai failli me faire virer quand j’ai dit que perso, je m’étais quand même bien fait chier en lisant le livre, vu que déjà ils mettent genre 120 pages à baiser et qu’en plus c’est pas réaliste, tout ce déferlement d’orgasmes les uns à la suite des autres.

(Moi ce que j’enchaîne comme les héros les parties de jambes en l’air, ce sont les M’n’Ms et les Kinder Bueno, quoi) (MAIS OUI MON DIEU C’EST CA, je vais écrire un bouquin sur une fille qui se fait des Kinder Bueno H24, et les Kinder Bueno au départ ils sont moyennement chauds pour se faire manger mais en fait elle les mange tellement bien qu’ils sont tous volontaires !)

Et franchement, trois semaines de chuchotements, de rougissements intempestifs et de regards langoureux, c’est long.

Très long.

CMB

(Pardon)

Publicités

18 réflexions sur “From hell

  1. Je songe à un crowdfunding pour financer l’écriture de ton livre (comme ça tu pourras t’enfermer genre un an et t’empiffre de kinder bueno en toute quiétude – ben oui, l’expérience de l’écrivain, toussa), et à de belles phrases pas écrites avec les pieds : Il était tellement beau qu’elle en avait le souffle coupé. « Wouah, quelle belle barre », se dit-elle intérieurement. « Tu es vraiment chaud cacao », lui chuchota-elle à l’oreille « j’ai envie de te prendre par le kinder hier ».

    J'aime

    • Oh oui, c’est une idée merveilleuse ! Comme ça après je pourrai écrire un livre sur mon expérience d’écrivain, mon vécu et tout, ma relation d’amour et de haine au Kinder Bueno … Décidément, j’aime ton idée.
      (Oh dis donc, ton commencement de roman me rend toute pfioulalawahou !)

      Aimé par 1 personne

    • Mais mais mais mais mais, ce n’est pas drôle ! C’est un sujet hyper sérieux ! On parle quand même de mon futur best-seller, là ! 😀

      J'aime

  2. Aha, entre la scène où tu va jeter des poignées de M’n’Ms en l’air pour les gober en plein vol et celle où JWT, ayant glissé sur ceux que tu as loupé, va se vautrer à tes pieds alors qu’il essaie de te piquer ton dernier Kinder Bueno, je sens qu’on va savourer. Allez hop, au boulot, t’as à peine le temps avant la rentrée littéraire (2016) !

    J'aime

  3. et le moment trop dur du Kinder lorsqu’il te voit revenir essoufflée avec la rosée qui perle
    sur le bout de ton orteil
    et ton lapinou de Pâques
    à qui tu suces l’oreille.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s