L’EVJF de l’enfer, épisode 1 : consternation

Donc, voilà : ma SuperCopine N. se marie

C'est tout ce qu'il faut pas faire

(pardon) dans trois mois.

(Enfin la dernière fois qu’on en a parlé elle voulait larguer son fiancé) (une sombre histoire de décoration de salle)

Et donc, qui dit mariage dit EVJF, le fameux Enterrement de Vie de Jeune Fille.

Bon.

Jusque là ça va.

Sauf que Madame Plus (chépa si vous vous en rappelez ? La végétarienne qui mange du poisson, parce que le poisson c’est pas un animal, askiparaît) a décidé de se surpasser en organisant in-té-gra-le-ment ledit EVJF, alors que hum, normalement c’est aux témoins de le faire, et elle ne s’est pas vantée d’avoir ce rôle, donc je suppute librement qu’elle ne sera pas témoin, et que ça lui fiche suffisamment les glandes pour qu’elle décide de nous faciliter le transit comme jamais.

Cristina rire jauen

 Ca a commencé il y a quelques semaines, quand elle a décidé de bâtir un programme de folie, à base de cours de pole dance (parce qu’ELLE en fait, donc N. a forcément envie d’en faire et va adorer, OK ? Et non, quand N. dit « ah oui ça a l’air cool » ça ne peut pas être de la politesse ou de la gentillesse, c’est FORCÉMENT que N. meurt d’envie d’en faire et n’attend qu’une chose, c’est qu’ELLE, Madame Plus, touche N. de sa grâce divine, OK ?), de fish pedicure, de brunch, de spa, de gages en ville, de déguisements ridicules, de T-shirts commémorant l’événement, de massages, d’atelier cocktails, de resto, de soirée en boîte, etc.

Sur deux jours.

DEUX JOURS.

Cerise sur le pompon

Et alors vraiment, vider mon livret A (parce que bon, on va être quatre, future mariée incluse) pour passer deux jours avec cette vieille bique, c’est au-dessus de mes forces. (Sans compter la quantité d’alcool qu’il va me falloir pour noyer mes envies de meurtre)

(Mais j’imagine qu’elle veut entrer dans l’histoire comme étant LA meilleure organisatrice d’EVJF de tous les temps) (en ridiculisant en ville une fille quand même pas mal timide) (et en organisant un atelier cocktails pour une migraineuse qui ne boit plus pas beaucoup d’alcool)

Bref, pour l’instant Madame est vexée parce que quand elle nous a demandé si le programme nous convenait, on n’a pas trop trop compris la subtilité de la question qui voulait qu’on approuve sans réserve et on a émis des critiques, alors que vous comprenez elle veut que N. s’éclate pour son EVJF (et nous on veut qu’elle se fasse chier au point d’aller directement se jeter dans le Rhin, peut-être ?) – et en plus j’ai osé critiquer l’idée d’un cours de pole dance dispensé par sa majestueuse et lumineuse personne

Cristina ouh la la

parce que ouais, j’ai pas de coeur, pas d’âme et pas de conscience, et j’ai pas non plus peur de la mort.

(Ah puis la troisième fille a osé dire que bon, niveau budget ç’allait être ric rac, franchement c’est limite du sabotage organisé à ce niveau. Pauvre Madame Plus, quoi.)

Du coup pour l’instant on est dans un no man’s land evjfesque, avec une vexée drapée dans sa dignité, une à deux doigts de se désister, et la troisième au bout de sa vie voire carrément au bout de sa mort qui allume frénétiquement tous les chauffe-plat à sa portée pour que n’importe quel saint ou un de ses adjoints dénoue la situation. (Je Elle place beaucoup d’espoir en sainte Rita) (la patronne des causes désespérées, oui)

Publicités

26 réflexions sur “L’EVJF de l’enfer, épisode 1 : consternation

  1. KEEEUUUUUWWWAAAAA !!! tu aimes pas faire de la pôle dance???? XD
    Ma pauvre… Cet EVJF promet d’être mouvementé…. J’attends la suite des évennement avec impatience ^^ En espérant que la situation va se dénouer… pour finalement bien se passer et plaire à tout le monde……. Enfin… c’est peu être comme tu dis une cause perdue… PEACE !!! ❤

    J'aime

    • Aha, à mon avis ça va plutôt être une journée tendue … (Oui, UNE journée, je refuse de faire plus)
      De toutes façons la mère Plus j’ai pas pu la saquer dès la première seconde où je l’ai vue, donc bon … Je me prépare psychologiquement 😀

      J'aime

  2. les evjf c’est toujours compliqué! et finalement le mieux c’est une sortie dans un truc qu’elle aime (shopping tout bêtement?) ou un parc d’attraction, ou un concert. et une bonne bouffe. voir même un bon film avec des bonbons. et si elle aime danser, la boîte de nuit sera tout aussi appropriée que se tortiller à une barre et avoir des bleus disgracieux à l’entre jambe. Balance tes idées et fais voter:)

    J'aime

    • Attends, j’ai proposé qu’on organise une journée avec uniquement des trucs qui pourraient plaire à N., mais Mââââdâââââme ne veut pas que cette journée ressemble à une « après-midi entre filles » (j’ai proposé l’obligation de s’enfiler un film cucul au possible en mangeant des cochonneries, un hammam (pour 2h c’est pas hyper cher), de préparer des trucs à manger quitte à pique niquer en ville ou chez une des participantes …). C’est sûr qu’entre ça et des activités qui risquent de mettre tout le monde mal à l’aise, je choisis directement la seconde option, sans hésiter …

      (Et OH MON DIEU les bleus à l’entrejambe, je rigole depuis que j’ai imaginé ça :’) )

      J'aime

  3. Faudrait lui inculquer quelques notions de démocratie participative, à cette bougresse ! C’est pas encore possible avec des gélules ou en piqûre, malheureusement. Il va donc falloir lui parler ! Fermement, tout en restant dans les limites de la politesse. Oh et puis non, mais dîtes lui putain qu’elle a des goûts de chiotte et des idées à la con !!!

    J'aime

    • Ce qui me rassure, c’est qu’on est deux à penser la même chose de son programme (et si le programme finalement voté pouvait m’éviter la ruine, ça m’arrangerait aussi pas mal). Bon après elle est conne, elle est conne, on ne peut rien y changer, hein.

      J'aime

    • Si elle est pétée de thunes, elle a qu’à payer pour tout le monde ! Mais tant qu’à faire, que ce soit un programme agréé par toutes les participantes…

      J'aime

  4. Tu vas p-e me dire que j’ai de drôles de gouts, mais autant je veux encore bien un cours de poole dance (mais pas dispensée par cette personne, nous sommes d’accords (et si elle pouvait carrément ne pas être là, ça serait encore mieux)) autant les gages en ville et les déguisements, je préfère me pendre.

    A part ça, j’ai hâte de voir la suite tiens…

    J'aime

    • Alors tu vois, dans le même style (et si c’était pour moi), j’adorerais un cours d’effeuillage burlesque (à condition qu’on me prévienne avant, pour que je sois bien épilée et tout). Pour les gages ça dépend vraiment, celles qui offrent des sucettes par exemple ou des bonbons, c’est mignon. Avec plein de copines autour pour rigoler, pas à quatre clampins, quoi …

      J'aime

    • Je te pardonne d’avoir ri, même si c’est très douloureux et difficile pour moi, mais comme je ne suis qu’amour de mon prochain (et volonté de bien paraître), je fais quand même la démarche, tavu.

      J'aime

  5. Madame Plus… Tu fréquentes VALOCHE??
    En vrai, pour avoir organisé un EVJF l’an dernier, on avait fait brunch surprise chez la future mariée, LASER GAME pour se défouler, suivi d’un hammam/jacuzzi et resto. C’était cool.

    J'aime

    • T’as pas vu ses queues de rat, sinon tu poserais pas la question.
      Non mais voilà, ça c’est un programme sympa qui pourrait plaire à N. ! C’est ce que je voudrais faire (+ la boîte parce qu’elle adore y aller) (et peut-être sans le laser game, mais bon dans l’idée c’est ça), mais va faire comprendre ça à la vieille bique qui rêve en fait de SON EVJF …

      J'aime

  6. Y’a des personnes, tu te demandes parfois si elles font exprès d’être connes et/ou insupportables, tellement c’est trop…
    (expérience récente de con-con qui dit de grosses saloperies sur le ton du « il fait beau aujourd’hui, c’est agréable! »)

    J'aime

    • Je t’avoue que des fois, je me demande si à la naissance, sa mère n’aurait pas poussé trop fort. (Et du coup, elle serait arrivée dans le mur au lieu des bras du toubib)

      J'aime

  7. Aaahh les LEVJF, pour avoir fait partie des témoins organisatrices fauchées deux fois je comprends ta douleur. Et à chaque fois y’en avait forcément une, pleine de bonnes intentions pour faire ça sur deux jours avec limousine, karting, spa, boîte sélect et cocktails de luxes…. J’ai même eu droit à un « non mais la mariée c’est notre amie depuis X années, tu vois faut lui montrer qu’on l’aime » Non mais sérieux parce que quand tu n’as pas les moyens forcément c’est qu’en fait tu n’aimes personne!…
    Bon courage!

    J'aime

    • Oh m’en parle pas. Entre l’EVJF, le train pour assister au mariage, le cadeau, la tenue … J’ai peur pour ma banquière !
      (Quelle idée, aussi, de ne pas avoir les moyens … Halala, ces gens qui ne font pas d’efforts !)

      J'aime

  8. Pingback: From hell | The sauce of my spaghetti

  9. Pingback: L’EVJF de l’enfer, épisode 2 : crispation | The sauce of my spaghetti

  10. Pingback: L’EVJF de l’enfer, épisode 3 : inspiration, expiration | The sauce of my spaghetti

  11. Pingback: Cinq ans de blog, donc | The sauce of my spaghetti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s