Je ne sais même plus par où commencer pour vous raconter ma vie

Parce que pfiou, sérieusement, il se passe trop de choses à la fois, là.

Bon en fait, il s’en passe et il ne s’en passe pas en même temps.

Je t’essssssplique : depuis un peu plus d’une semaine, je suis en stage. Au début j’étais là genre c’est trop bien, plus besoin de mettre les pieds au lycée ni de voir les gens de ma classe pendant un mois, fête du slip et tout.

Canard so excited

Et en fait, ce stage se résume à : je suis seule dans un bureau surchauffé sans assez de travail pour la semaine et je crève la dalle toute la journée tellement y’a rien à manger le midi. (Ma mère a eu tellement pitié de moi qu’elle m’a filé 5€ pour que je m’achète à manger pour ce midi)

Avant ça ? J’ai passé ma première semaine de stage à nettoyer des chambres, des WC et des couloirs (le genre de truc qui t’achève bien et te rend inapte à la vie pour le reste de la journée) (tellement de bons souvenirs de quand j’étais dame pipi qui me sont revenus en mémoire, halala vous n’imaginez pas).

Puis comme vendredi j’ai fait en deux heures le travail d’environ une semaine, ben cette semaine je suis plus ou moins au chômage technique. Vu qu’en plus hier il me fallait une validation de ma cheffe pour continuer mon boulot et que je ne l’ai chopée que vers 15:30 … Voilà, quoi.

(Je fais un peu pleurer Margaux dans les chaumières, parce qu’en vrai je suis censée bosser sur mon ordinateur et que j’ai réussi à capter du wifi SFR, du coup je glande sans même risquer de me faire virer) (mais je fais quand même super gaffe à afficher une page Word dès que j’entends le bruit de l’ascenseur ou des pas qui se rapprochent)

Sinon, la vraie découverte de ce stage, la personne qui va le plus me manquer, c’est la stagiaire cassos. LA stagiaire qui déshonore la race des stagiaires à elle toute seule ; démonstration.

– Hé, Tania ! Comment ça se fait que t’aies pas de mec ? T’as un problème ?
– Hmmmkdmslfkldsknoooooooooon …
– Mais t’as quel âge ?
– 39 ans.
– Aaaaah, mais c’est parce que t’es vieille !

Quadruple facepalm

Enfin bon. Elle est gentille quoi.

À part ça, j’ai aussi eu droit à :

– Et c’est quoi ton prénom ?
– Anna.
– C’est très hébraïque, ça … Tes parents sont très pratiquants ?

Gros bug

Mais … mais … MAIS OUAT ZE FEUQUE ? (En plus je voudrais pas dire, mais la fille s’appelle un peu Sarah, quoi) (ça me fait penser à la fois où je parlais de ma copine Rachel devant une amie de ma mère, amie qui s’est fendue d’une moue accompagné d’un « Rachel, mais c’est juif, ça … ») (Meuf, tu t’appelles Marie-Madeleine … ) (fin de l’aparté) (et des parenthèses) (jusqu’aux prochaines)

Hhhhm, quoi d’autre ? Rien, sauf la petite mamie qui se balade dans les couloirs avec la jupe retroussée (et donc le postérieur à l’air, oui) en piaillant qu’elle a de l’eczéma.

Bon bref voilà, ma journée finit dans trois minutes, s’agirait pas que je sois en retard pour rentrer chez moi.

À la prochaine !

Publicités

19 réflexions sur “Je ne sais même plus par où commencer pour vous raconter ma vie

  1. Tu travailles dans un home pour vieilles personnes (je dis pas ça par rapport à la célibataire de 39 ans 😉 )? Parce que la dernière fois que j’ai croisé une mamie la robe dans la culotte qui criait des trucs, c’était mon cas (j’étais jeune et étudiante et altruiste)(non, pas altruiste, j’avais besoin d’argent). Elle sentait le pipi et courait le plus vite qu’elle pouvait (pas vite du tout, mais avec beaucoup de coeur, c’était rigolo) pour faire des câlins à chaque membre du personnel soignant qui passait dans le couloir. Sauf que quand tu lui faisais un câlin, une fois sur deux, elle finissait par te mordre. Méfie-toi…

    J'aime

    • C’est bien ça 😀 Globalement, je trouve les petits vieux (ceux de plus de 39 ans :D) assez attachants, mais bon sang ce que certains sont fatigants …
      Ma petite vieille à eczéma a recommencé à courir dans le couloir cet aprèm, à peu près à la même heure, autant te dire que je me suis ratatinée sur ma chaise et que je ne me suis suuuuuurtout pas manifestée !

      J'aime

  2. Ah la la, Sarah… C’est pas la princesse, on dirait.
    Ainsi parlait, Sarah, tout ça…
    Nan mais voilà, faut de tout pour faire un monde. Même des antisémites refoulés. Et des cassos. Et même les deux à la fois.

    J'aime

    • Je dois dire que je ne suis pas celle qui a le plus souffert, contrairement aux pauvres êtres qui ont du supporter la demoiselle pour la former … 😀
      Bonne fin de week-end !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s