Pfff pfff pfff voilà, j’étais super bien lancée pour bloguer plein de trucs, et puis des gens ayant une vague autorité sur ma personne ont décidé de me coller plein d’interros et d’heures de cours en rab (ils ne peuvent pas se passer de moi, je crois), et puis après Grédéric a décidé d’user de son droit de vouloir passer du temps avec moi, et voilà où on en est. Kssssssssss.

Can't tolerate this anymore

Bon bref, je voulais vous dire : vous êtes mer-veil-leux. Non, sérieusement : il ressort de vos réponses à mon dernier billet que je suis fabuleuse (je me suis permis de traduire votre pensée), que je dois continuer à illuminer le monde de mon talent (c’était ce que vous vouliez dire, je pense, mais vous avez du avoir peur de me mettre mal à l’aise en disant les choses aussi crûment), et que je n’ai même pas besoin de me remettre en question.

Ah non, vraiment, je vous aime.

heart-beating

(Surtout, vous non plus ne changez pas)

Et à part ça, vendredi soir Grédéric a décidé de s’arrêter à un feu vert (pourquoi ? Comment ? Nul ne le saura jamais, rendez-vous dans 10 ans dans une émission sur les phénomènes inexpliqués), je suis en pleine crise de boulimie livresque (plus que d’habitude, veux-je dire) et j’ai résisté à acheter un troisième chemisier en soie chez Monoprix (vous comprenez il était en bleu marine et que je n’ai que le rouge vif et le vert émeraude et il était si bien soldé).

(Oui, une bonne partie de ma vie se résume à faire chauffer ma CB)

Et puis surtout, voilà, c’est officiel, Grédéric a rencontré mes parents (parce que Papa Spaghetti a menacé de descendre le chercher par la peau d’une partie assez délicate de son anatomie s’il restait planqué dans sa voiture pendant que je montais chercher mes affaires pour partir chez lui)

Saucisse barbecue(quelque chose dans ce goût là), il n’y a eu ni morsure ni appel au SAMU et même que Papa S. a décidé qu’ils s’appelaient par leurs prénoms (il paraît qu’ils ne vont pas jouer à s’appeler mon colonel etc., a dit Papa en ayant l’air de regretter d’être aussi ouvert d’esprit), et Papa a plus ou moins mis Grédéric au garde à vous pour lui faire dire « Oui euh oui oui », mais le prénom paternel est resté coincé au fond de la gorge grédéricienne, plus que largement obstruée par le stress.

Voilà voilà, sur ce je file parce que je suis sur-sollicitée pour mes conseils juridiques, la vérité la hype aura raison de moi, j’en peux plus d’être une star.

Tchüss !

Chèvre langue

Publicités

6 réflexions sur “

    • J’ai pas le temps, j’ai pas le teeeeeeeeeeemps, je suis comme le petit lapin blanc d’Alice !
      Adopté, non. Plus ou moins toléré avant de finir en chair à pâté, plutôt 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s