There’s no place like home

M’enfin y’en a un paquet d’autres franchement pas dégueu. (Je vous fais une liste ? Non ? Bon, tant pis.)

Donc, comme je vous le disais précédemment, je suis allée me faire dorer la couenne à Majorque. Pas à Palma précisément, mais à Colònia de Sant Jordi, tout au sud de l’île. (En gros : charmant petit village de pêcheurs, environ 3 000 habitants et autant de touristes.)

Image 28

Image 32

Image 42

Image 33

(Huhuhu je suis une petite keukine) (mais c’est Chonchon qui a repéré le cactus en premier)

Enfin avant d’y arriver, on a eu à surmonter des épreuves d’immunité, genre le GPS qui nous soutenait mordicus qu’on était à Montreuil-aux-Lions (moi je dis, pourquoi pas, il ne faut pas brider la créativité des autres, ne surtout pas les étouffer, vous voyez ce que je veux dire), le bouclage de la valise (oui parce qu’une valise pour trois … Bon bref, ne revenons pas là-dessus, laissons le passé derrière nous et regardons uniquement vers l’avenir), l’atterrissage avec une otite (je pense que ça vaut le coup de faire des enfants pour qu’ils en aient eux-mêmes et que je puisse leur raconter ce grand moment de force morale et d’endurance physique, genre guerre de 14 et tout ça tout ça) …

Mais nous avons fini par arriver à bon port, et c’est bien tout ce qui compte.

Hormis le schéma playa-pizzéria-playa-dodo, nous avons également honoré de notre présence Seneu, qui dispose d’un marché renommé tous les mercredis. S’il y a effectivement de l’artisanat local plutôt sympathique, on y trouve également la même chose que sur tous les autres marchés du monde, à savoir du sac de contrefaçon, du bijou qui brille qui clinque que pas besoin de faire 2 000 km pour en trouver … Mais il y a également pleiiiin de fruits et légumes attrayants – de la pastèque plus grosse que mon postérieur et ce n’est pas peu dire, de la pêche plus grosse que le poing, juteuse et sucrée à souhait, du melon qu’on a envie de se rouler dedans …

Image 41

Image 40

Evidemment, j’ai totalement négligé de prendre plein de photos ou de noter des adresses sympa. #BlogueuseEnCarton

Aussi, une petite escapade à Palma parce qu’on n’allait quand même pas rater le Burger King, avec balade dans la ville et visite de la cathédrale :

Image 39

Image 38

Image 34

Image 3

Image 37

(Trop nulle, la banderole Coca Cola) (si au moins c’était pour du Coca Zéro … Mais non, même pas)

Et enfin, après une soirée de pluie (tout de même !), et trois éventails (autant dire une broutille), il a été temps de faire une arrivée mémorable à la maison, en short-t-shirt-sandales-chapeau de paille par environ -15°C (si).

Voui voui, j’ai mis des sandales ! Et même un deux-pièces !

Ma chériiiiiiie !

 

Sur ce, je vous abandonne, mon stage commando va reprendre (je m’entraîne pour la rencontre avec Belle-Maman de la semaine prochaine). À plus, les gens !

Publicités

11 réflexions sur “There’s no place like home

  1. bonne rencontre avec belle-maman! ^^

    pour la mienne (de rencontre), j’appréhendais vaguement, dans le sens où je suis une cougar, que mes beaux-parents ont eu leur fils très jeunes et que donc, je n’ai que 10 ans de moins qu’eux! ahahahahah
    bref! mes beaux-parents sont géniaux, je te souhaite la même chose!

    J'aime

    • J’en ai moyennement profité vu que j’étais plus proche du légume que de la vacancière sautillante et primesautière mais oui, ça fait du bien de partir 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s