Je ne vous oublie pas, non, jamaiiiiiiiiiiiiis

editorial-submission-mateja-kovac

Alors non, contrairement aux apparences, je ne suis pas restée à Majorque depuis la dernière fois que je vous ai fait l’honneur de ma prose – loin de là, même.

Non non, j’ai bien fait un retour mémorable en short-sandales-t-shirt-chapeau de paille par – 15° (au moins) (ce même chapeau qui a fait que Chonchon m’a qualifiée de « Miss Swan, enfin chépa tu fais un peu anglaise coloniale, là comme ça ») (ça me convient tout à fait).

En fait, il s’est passé plein de trucs depuis mon retour, j’ai été super occupée et tout : il a fallu que je reprenne ma dépression post-stage, ensuite j’ai piqué une crise et mis plein de trucs à la poubelle/sur Ebay, et après il y a eu la rentrée, avec la dépression post-rentrée qui va bien.

Enfin heureusement, la dépression a vite été chassée par mes multiples explosions de colère à l’encontre de mon opérateur téléphonique qui a jugé bon de couper ma ligne pour un malheureux hors forfait de 25€, mais qui a surtout jugé fort opportun de ne pas rétablir ma ligne après le règlement dudit hors forfait dans l’heure suivant la demande de règlement, en raison d’un « retard dans le rétablissement des lignes suspendues. Le délai n’est donc plus de deux heures, il faut patienter jusqu’au retour à la normale ». Enfin bizarrement, quand au bout d’une semaine j’ai appelé pour résilier mon abonnement, le lendemain matin ma ligne était rétablie. Hasard ou coïncidence, allez savoir.

Sinon j’ai aussi fait plein de trucs de foufou, genre arrêter d’utiliser une crème matifiante (dix ans que j’en aurais fumé si on m’avait dit que ça me ferait une jolie peau), arrêter le Coca Zéro (pas complètement, mais je n’en bois plus tous les jours), ne plus acheter des tas de bouquins juste parce qu’ils ne sont pas chers, mettre des sous de côté, faire des achats raisonnés (genre une veste de tailleur noire parce que la mienne tombe en lambeaux au lieu d’une énième paire d’escarpins), ne pas m’engueuler avec Papa Spaghetti, ne pas utiliser de gifs pour illustrer mon oeuvre littéraire … Je ne vous cache pas que c’est assez perturbant, psychologiquement.

J’ai aussi payé 14€ un agenda scolaire juste pour qu’il n’y ait pas Justin Bieber dessus, acheté de nouveaux trucs mignons au Monoprix pour mon bureau (ambiance « A new year has begun », pour rester dans la thématique célindionesque de mon billet), eu du mal à dormir parce que ma prof de droit a mis la jurisprudence au-dessus des règlements dans la pyramide de Kelsen (béni sois-tu si tu ne comprends pas les implications de cette phrase) et m’a soutenu mordicus qu’elle avait raison parce que hey elle a fait la fac (mais le cours d’après elle a dit que la loi stipule, c’est malin maintenant j’ai des boutons partout), je sais pas ce que vous feriez à ma place, mais maintenant j’envisage de me reconvertir comme prof de droit.

Sinon, vous, ça va ?

Publicités

15 réflexions sur “Je ne vous oublie pas, non, jamaiiiiiiiiiiiiis

  1. Je ne comprends certes pas tout à fait la phrase « ma prof de droit a mis la jurisprudence au-dessus des règlements dans la pyramide de Kelsen » mais je conclus qu’elle raconte des bêtises en faisant ça et sa réaction me fait penser à un provi d’une école dans laquelle j’ai bossé qui m’a remonté les bretelles d’avoir remonté les bretelles d’une classe parce que « Vous comprenez les latines là c’est la classe dont les parents sont avocats, médecins, universitaires quoi »… Je lui ai calmement répondu que moi aussi j’étais universitaire 😀

    J'aime

    • Ah on peut carrément dire qu’elle raconte une grosse connerie 😀

      Tu es universitaire, mais ton môme n’est pas dans cette classe, alors … ^^

      J'aime

  2. Etre prof ne protège pas du fait de raconter des conneries. Je l’ai fait aussi. :p Ce qui est surtout embêtant c’est qu’elle ne le reconnaisse pas.

    Certes… en fait, ma réaction était surtout motivée par l’impression que dans sa réflèxion il y avait un « ils valent mieux que vous qui enseignez dans l’inférieur ». (En Belgique, la majorité des profs qui enseignent aux 11-14 ans ne sortent pas de la fac mais d’un enseignement dit de type court) D’ailleurs, il a continué son laius pour la forme, m’a laissé partir et l’incident a été enterré. Avec le recul, j’ai eu l’impression qu’il cherchait aussi un peu à me tester.

    J'aime

    • Aaaah d’accord, ceci explique cela.
      Effectivement, c’était peut-être pour voir si tu résistes à la pression, aux critiques débiles … L’essentiel reste qu’il n’y ait pas eu de suites 🙂

      J'aime

  3. Oh my God, moi aussi ça me file des boutons cette histoire ! C’est quoi ta prof en carton ??
    Et comme disait mon chargé de TD de civil, « pour stipuler, comme pour copuler, il faut être 2 ! »
    (oui, j’ai du retard dans la lecture du blog).

    J'aime

    • Ah mais attends, « moi aussi j’ai fait la fac », a-t-elle dit. Bah on n’a pas du faire la même !
      (J’adore ton ex chargé de TD, je ne l’avais jamais entendue, celle-là :D)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s