Moi, ma vie, mon Oeuvre -6-

Maintenant que voici venu le temps d’émettre ses voeux d’orientation sur Admission Post Bac, je me suis trouvée face à un léger souci – c’est que voyez-vous, APB a décrété que je n’étais pas inscrite dans ma classe dans mon lycée, et que donc je ne pouvais pas émettre de voeux.

Du coup j’ai décrété que je ne me lèverais plus pour aller en cours tant que le problème ne serait pas résolu, sauf que c’était pendant les vacances, du coup j’ai un peu raté mon effet. Et puis aujourd’hui j’ai du aller voir la proviseure adjointe, qui est loin d’être la soeur de Mimi Mathy quand il s’agit d’être joviale, et évidemment elle m’a inscrite du premier coup, sans aucun problème ni rien.

Sinon cet aprèm j’ai pris un Coca à la terrasse du McDo en essayant de faire mon allemand tellement il faisait bon, et comme j’essaye de faire des économies avant Paris (oui ! Je pars en stage à Paris ! Quatre mois ! Dans un hôtel de luxe ! Avec tout plein d’étoiles ! Et de gens très très riches qui vivent dans le quartier !), j’ai acheté ça :

Image 19

parce que bon, se précipiter à deux dans une librairie juste avant sa fermeture parce qu’on a oublié d’acheter ça :

Image 24

c’est quand même pas hyper hyper glamour. Et puis de toutes façons, je ne sais pas résister à l’Art Déco.

Bon sinon j’ai pas grand chose à vous raconter, vu que j’en ai pas fichu une rame pendant les vacances (au point de ne pas acheter ce truc verdâtre pour la prof de gestion, donc), trop occupée que j’étais à être malade et à m’effarer de ce que les gens osent proposer à la location à Paris.

Ah si, pardon : hier j’ai acheté un disque dur externe parce que mon MacBook joue encore avec mes nerfs, et je confesse ces deux achats :

Image 25

il_570xN.544730403_62dk

La broche vient d’une très chouette boutique de broches, je serais vous j’irais y faire un tour.

C’est tout pour le moment.

(Ca fait déjà pas mal pour quelqu’un qui veut faire des économies, oui je sais.)

Ah non pardon, ce n’est pas tout, Grédéric a trouvé la force de m’envoyer un texto pour me dire qu’il est HS. C’est un homme donc forcément, il est fatigué donc il va mourir, houlala il a déjà un pied dans la tombe et l’autre est sur une peau de banane, houlala dites donc ça pourrait bien être son dernier texto – enfin bon, comme le disait Papa Spaghetti quand il me forçait à courir, « tant que tu peux chouiner, tu peux souffrir ! ».

Non mais.

(Vous avez vu ? Je ne me plains pas, moi.)

(« Hé ben c’est bien, continue comme ça ! » (c) Papa Spaghetti)

Publicités

11 réflexions sur “Moi, ma vie, mon Oeuvre -6-

  1. On peut savoir quel hôtel ou c’est top secret car ça pourrait mettre ta vie en danger, rapport à ta célébrité? Je suis de l’autre côté de l’Atlantique, aucun soucis à avoir de mon côté, mais si justement je veux un rabais pour un futur séjour dans la Ville Lumière, c’est toujours bon d’avoir des contacts…

    J'aime

  2. J’adore ta robe à pois! Il est vrai que nous raconter que tu vas séjourner dans un palace à Paris nous émoustille juste un peu. Il fallait pas commencer! On veut tout savoir maintenant!

    J'aime

    • Je ne vais pas y séjourner (malheureusement), juste y être en stage 😉 (Et il n’a pas le label palace, navrée de te décevoir :D)

      J'aime

  3. Suis je bête … c’est une tenue de camouflage, à l’évidence. Destinée à voyager incognito, les nuits sans lune, par temps de neige.
    Tu auras quand même drôlement intérêt à porter des sous vêtements Thermolactyl, hein 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s