Mon royaume pour un béret (ou l’inverse)

Voilà trois quatre mois quelques semaines, j’ai repéré cette délicieuse petite chose :

Image 26

Source

via le blog de L’heureuse imparfaite. Problème : le petit chéri est vendu sur un site américain, et les frais de port s’élèvent à $40 pour un envoi en France. Ni une ni deux, je décide d’acheter un béret de cette couleur, du velours, et en voiture Simone – enfin, vu le temps que ça me prend en général de mettre une décision en oeuvre, ce serait plutôt « en trottinette Simone », mais bon.

Ca me fait d’ailleurs penser que j’avais dit il y a six mois environ que je vous montrerais tout ce que j ‘avais fait de mes dix petits doigts boudinés niveau couture et DIY et que je ne l’ai jamais fait, mais bon. Pauvres, pauvres réalisations ayant rejoint le trop peuplé cimetière des choses dont je devais vous parler plus tard, et qui sont tombées dans l’oubli !

Ensemble, essuyons une larme et recueillons-nous une minute, voulez-vous ?

.

.

.

.

Donc, disais-je, le béret et le velours. Assez simple pour le velours – un petit tour sur Etsy et c’était réglé -, beaucoup moins pour le béret – azy déjà pour trouver un béret écru qui ne soit pas trop terne, et surtout à ma taille – sans quoi, le béret remonte et me donne l’air d’un champignon. (Déjà que quand j’ai eu la fève c’était un gland, j’aime autant arrêter là la métaphore végétale.)

Bref, j’ai fini par en dénicher un qui faisait à peu près l’affaire (un peu pas grand, mais pas complètement trop petit non plus), et je n’ai mis qu’une quinzaine de jours à finaliser ce DIY (dont une semaine à me tâter pour savoir si je gardais le béret ou pas, et vas-y que j’hésite, et vas-y que le délai de retour avec remboursement est expiré, oh bah dis donc voilà que je suis o-bli-gée de le garder !) – avec un noeud de velours, donc (qui, de vous à moi, est loin d’être le tissu le plus facile à bidouiller, mais comme je suis une MacGyver de l’extrême qui n’hésite pas à sortir de chez elle pour aller se réapprovisionner en Kinder ou en crèmes pour les mains, ce n’est franchement pas ça qui allait m’arrêter).

Et … Tadaaaaaaaaa !

Image 44

Image 43

Cela dit, je n’exclus pas de refaire un noeud un peu plus gros, un peu plus foufou – et dans les deux autres couleurs de velours que j’ai achetées. Oui parce que voyez-vous, le noeud tient par une épingle à nourrice, de manière à ce qu’il puisse être changé et donc assorti autant que besoin ! N’est-ce pas délicieusement ingénieux ?

Si.

(To be continued)

(Sur le blog, ou au cimetière des billets non rédigés)

Béret : réf. Anna IV.

Publicités

18 réflexions sur “Mon royaume pour un béret (ou l’inverse)

  1. Ah oui, sans vouloir te flatter, ce béret te va vraiment à ravir !
    (Par contre, cette peau jaune, avec plein de tâches noires … tu devrais peut-être consulter, tu ne crois pas ?).

    J'aime

  2. Je plussoie pour le nœud plus gros : ça fera + proportionné je trouve (même si c’est déjà super joli comme ça ! 😀 )
    Et excellente idée pour l’épingle à nourrice : j’ai fait la même avec un chapeau (mais je n’ai jamais pris le temps de faire plus d’1 déco ^^;; )

    J'aime

    • J’ai peur qu’il y ait trop de volume, si le noeud est trop gros … Il a l’air tout petit sur la photo prise de haut, mais c’est vraiment juste sur cette photo ! Enfin bon, je verrai bien 🙂

      J'aime

  3. C’est très cute, et ça donne envie de faire des trucs pareils… C’est vrai que le nœud a l’air plus gros sur l’original/ton inspiration, mais c’est parfait si tu peux en changer au gré de tes envies et tenues. 😀
    Et enfin une photo de toi, cool ! Tout de suite, tes aventures prennent une autre dimension. 😉

    J'aime

    • >Jeanne. Ah oui, sortir ainsi de l’anonymat témoigne d’un courage peu commun, c’est sûr. Juste un truc : c’est moi qui suis coincé, ou elle pourrait être un peu plus habillée, sur la photo en question ?
      La loucheté des commentateurs pourrait ici s’accroître encore d’un cran, un truc à peine croyable 🙂

      J'aime

    • Jeanne : ouaip, le noeud original a l’air plus long et moins volumineux, mais comme c’était avant tout l’association de couleurs qui me plaisait, l’essentiel est là 😀 Il ne me reste plus qu’à me bouger pour faire des noeuds dans les deux autres velours 🙂
      Et oui, bas les masques, je m’affiche et l’assume ! 😀

      J'aime

  4. Oh là là. Je suis décédée au « en trottinette Simone ». Je ne m’en remets pas. C’est ma nouvelle devise. (Joli béret, moi je suis incapable de faire quoi que ce soit de créatif de mes 10 doigts)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s