2013, le bilan

J’avais écrit un article super drôle, percutant et tout et tout, la quintessence de mon art, et puis WordPress a merdé et mon article a disparu. (Complot visant à me museler, évidemment) (déjà que c’est pareil avec ma grand-mère sur Facebook, certains trucs qu’elle publie disparaissent, ce qu’elle dit ne doit pas plaire au gouvernement, pense-t-elle) (alors si le gouvernement censure Mamie Figatellu, pourquoi n’aurait-il pas les identifiants pour accéder à la plateforme d’administration de mon blog, je vous le demande un peu)

Du coup, comme j’ai la flemme je crois aux signes (enfin, ça dépend quand même lesquels), je n’ai pas tout réécrit parce qu’il s’il a disparu dans les limbes du World Wide Web, c’est qu’il ne devait pas être si drôle que ça. Mais en même temps, pouvais-je réellement vous priver de ma prose ? Non, non, mille fois non, nous sommes bien d’accord.

Donc en gros, je reprenais une tradition de longue date qui dure depuis l’année dernière, celle du bilan de fin d’année.

Sapin

Je vous disais que j’avais acheté plein de chaussures, plein de tissus parce que « il faut sérieusement que je me mette à la couture » mais je ne l’ai toujours pas fait, j’ai croisé un élève choupi de quand j’étais pionne au resto U, et il a fait « Bonjour Madame ! MADAME ? MAIS QU’EST-CE QUE VOUS FAITES LÀ ???!!! », tout le monde au lycée croit que j’ai 18, 19 ans et ça me fait ronronner de plaisir et d’auto-satisfaction, et sinon je suis devenue super mature rapport au fait que j’ai fini par acheter un jeans une taille au-dessus parce  que j’en avais marre d’être boudinée dans l’autre (continuer à s’empiffrer ou maigrir, il faut choisir), et j’ai pris la mesure de toute l’auto-discipline qu’il faut pour vraiment arracher la bande de cire à « trois » ou « cinq » sans tricher à chaque fois (moi, c’est plutôt à cinq).

Il y a aussi eu des tas de bonnes nouvelles, des tas de gens que je ne peux pas piffer, des nuits passées à bosser alors que j’aurais pu tranquillement être en train de baver sur mon oreiller si j’avais eu une conscience un peu moins pointilleuse, des gens fabuleux (moins fabuleux que moi, évidemment, mais tout de même pas mal notés sur l’échelle de la fabulosité incroyable) qui m’ont filé un sacré coup de main ou m’ont mis le pied à l’étrier, beaucoup de problèmes avec le tram et donc beaucoup de « putain j’te jure, j’ai jamais autant eu envie de réussir pour ne plus avoir à prendre les transports en commun », et beaucoup, beaucoup de calories.

Vraiment beaucoup.

Il y a aussi eu (bis) des tas de jours sans vernis à ongles, des tas de jours dans un uniforme moche, beaucoup de procrastination, de nombreux « mais dans quoiiiiiiii ai-je encore réussi à me fourrer ? » consternés, de « putain je vais le/la buter » (une copine s’entraîne à le dire comme moi, mais elle n’est pas encore tout à fait au point) (en même temps c’est normal, on parle quand même de moi), et une pince à épiler avec une petite lampe, que c’est l’horreur parce que chaque fois que j’extermine un poil, je vois quarante-douze autres à côté qui essayent de se planquer. (Bah non, j’ai pas une vie facile, mais je fais avec)

Bref, 2013 fut une année drôlement chouette (j’aurais écrit « merveilleuse » s’il n’y avait pas eu cette pilule contraceptive qui m’a filé des kilos, des poils et des boutons à ne plus quoi savoir en faire) (#leglamour), et j’attends 2014 de pied ferme (mais pas tout de suite, je n’ai pas encore choisi mon agenda*).

ef707021510966629c883de78cdff843

(J’ai même déjà deux-trois suggestions à lui faire)

.

.

* – Ah bon, il te faut un agenda ? Pourquoi tu notes pas tout sur ton téléphone ?
– Je retiens mieux en écrivant, puis je sais jamais où est mon téléphone. C’est pour ça que je mets trois plombes à te répondre, des fois, c’est pas que j’t’ignore, c’est juste que je sais pas où est mon téléphone.
– Bon ben, la prochaine fois que je veux te parler, j’t’appelle sur ton agenda !

Publicités

12 réflexions sur “2013, le bilan

  1. Crémilliard, tu n’es pas un peu folle de publier ton bilan à trois jours de la fin de l’année ? As-tu seulement conscience que cela risque de créer une faille dans le continuum espace-temps ?

    (oui, j’ai trop regardé Doctor Who ces derniers temps)

    Bonne année !

    J'aime

    • (Je ne regarde pas Dr Who, donc je ne peux pas apprécier pleinement ton commentaire 😦 )

      Avec un peu d’avance, bonne année à toi aussi ! 2014, belleclose à l’Olympia ? 😀

      J'aime

  2. Un bilan tout à fait acceptable 😉 On a tous des hauts et des bas mais l’important c’est de se concentrer sur ses succès (en l’occurrence, ta fabulosité 😉 Bisous et bonne année en avance!

    J'aime

    • Ma foi oui, il y a un an, je n’aurais jamais cru que cette année m’apporterait tant de choses positives !
      Bisous, et bonne année avec également un peu d’avance 🙂

      J'aime

  3. Hum, j’hésite à me pencher sur mes résolutions de 2013 pour voir ce que ça a donné (j’essaye de faire comme si je m’en souvenais plus, mais en fait j’ai la presque certitude qu’aucun des points n’a trouvé à s’épanouir ^^)
    Il n’empêche que ton bilan à toi me semble tout à fait honorable. Peut-être l’adjectif « merveilleux » sera pour 2014 ??

    J'aime

    • Attaaaa … J’essaye de me rappeler si j’avais pris de bonnes résolutions pour 2013 ou pas, mais rien ne me revient … De toutes façons, les bonnes résolutions sont faites pour ne pas être tenues, non ? 😀
      Il n’a manqué qu’une chose à 2013 pour qu’elle soit merveilleuse, j’espère que ça arrivera en 2014 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s