Ce qui se passe en cuisine (ne) reste (pas) en cuisine

L’autre jour, j’étais en cours de cuisine (oui, encore), pépère (non), et je faisais pépèrement (toujours pas) un gratin d’épinards (= faire 18 litres de béchamel, y repêcher un cheveu de la prof, et presser 40 kg d’épinards pleins d’eau avec sur mon dos une prof qui n’arrêtait pas de brailler « Allez Anna on se dépêche de faire les épinards ! ») (MAIS FAIS-LES TOI-MÊME, CONNASSE !).

Patsy wine 1

Bref, je transvase (à mains nues) (hirk) mon quintal d’épinards dans la sauteuse de béchamel, hophophop je remue avec une grooooosse louche, et la prof me dit de prendre des bacs, d’y mettre les épinards avec la sauce, et de rajouter du gruyère râpé dessus avant de mettre tout ça à gratiner au four (des fois que j’aurais pas su faire un gratin) (rigolez pas, la semaine dernière on nous a demandé si on savait faire cuire un oeuf dur).

Patsy wine 2

Donc hophophop la prof va me chercher le gruyère râpé (des fois que je saurais pas ouvrir un frigo et me pencher pour attraper du fromage), le rapporte … Sauf que le gruyère avait l’air bizarre.

Mais genre, vraiment bizarre.

Et j’ai vraiment du le regarder avec une drôle de tête, parce que la prof m’a regardée, a regardé le cul de poule avec le gruyère, et a fait :

– Han merde ! C’est pas du gruyère ! C’est le céleri râpé pour les hors d’oeuvre !

Patsy wine 3

Patsy wine 4

Publicités

9 réflexions sur “Ce qui se passe en cuisine (ne) reste (pas) en cuisine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s