Un jour, David Nicholls

51-w1tTEKZL._SL500_AA300_

Je sais, je sais, je débarque après tout le monde. En fait, je voulais acheter un autre livre de l’auteur, mais je ne l’ai pas trouvé en rayon – du coup j’ai embarqué Un jour, parce que j’avais un bien joli gif du film dans mon dossier « Gifs », et que j’ai désespérément besoin de lecture pour oublier que le « tic-tac-tic-tac », là, ce n’est pas mon horloge biologique, mais celle des examens.

BWEF.

Emma et Dexter font connaissance le 15 juillet 1988, juste après leur remise de diplôme. Coup de foudre, tout les oppose, mais ils passent une nuit, puis une journée ensemble – quelques heures qui vont déterminer le reste de leur vie. Chaque année, pour cette date anniversaire, l’auteur nous fait découvrir la journée des deux héros – qu’ils soient réunis ou séparés, amis ou brouillés … Et ce, durant plus de quinze ans. Quinze années qui voient Emma et Dexter évoluer, changer, mais pas trop quand même, se rapprocher, se fuir à contretemps.

tumblr_lzc278b6zP1r7dq6po1_250 tumblr_lzc278b6zP1r7dq6po2_250(Si, des fois ils font autre chose que s’embrasser)

Bon, autant vous le dire tout de suite, j’ai passé pas mal de temps un mouchoir sous le nez, à snirffler, chouiner, couiner et à piailler « oh mais noooon, mais pourquoiiiiiii mais c’est pas juuuuuuuste » (donc, c’est un livre un peu triste) (beaucoup, même) (au cas où vous n’auriez pas vu le film) (genre, comme moi)

(ssshhhhhh arrêtez de dire que j’ai un coeur c’est pas vrai, on nous écoute taisez-vouuuuus)

Excepté cette légère tendance à la purge des glandes lacrymales, le livre est franchement bien : la date du 15 juillet comme fil conducteur est une excellente idée, qui évite à la narration de s’embourber dans des petits détails, et les ellipses narratives qui en découlent ajoutent souvent un peu de suspens, et confèrent une certaine dynamique au tout (ouh, que je parle bien !).

Je l’ai trouvé vraiment agréable à lire, les personnages attachants malgré une légère envie de les secouer et de leur remettre les idées en place (preuve que l’histoire est prenante, non ?), et en fin de compte, on prend une petite leçon de vie (attention, moment grandiloquent et mélodramatique) : n’attendons pas pour dire aux gens qu’on aime qu’on les aime.

Publicités

13 réflexions sur “Un jour, David Nicholls

  1. Ce livre est sur ma table de chevet depuis quelques semaines, je n’ai pas encore réussi à franchir le pas des 10 premières pages, du coup, je vais m’y mettre quand j’aurai fini la pile de livres qui m’attendent…
    Nous sommes deux sur notre blog, je parle à la première personne parce que l’autre partie du blog est partie en voyage…

    J'aime

    • J’ai aussi eu un peu de mal avec les premières pages, mais finalement tout s’est bien passé après !
      Bon courage pour la pile de livres, et en attendant le retour des deux autres mains du blog 😉

      J'aime

  2. 1) Je l’ai acheté en bouquinerie il y à peine quelques jours 2) je suis en période « cure de bien être par la lecture 3) je pense qu’on peut raisonnablement conclure que je peux le faire passer sur le haut de ma pile de choses lire dans les jours à venir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s