Le Protectorat de l’Ombrelle, Gail Carriger

box setJ’ai acheté le premier tome de cette pentalogie (?) un peu par hasard, à force d’en entendre parler ; je ne l’avais pas encore fini que le second était commandé et en route pour le Spaghetti HQ.

Les cinq tomes (dont seuls les quatre premiers sont sortis en français, et le premier en poche) racontent les aventures d’Alexia Tarabotti qui, non content d’être à moitié italienne et vieille fille, est en plus paranaturelle – ce qui signifie qu’elle n’a pas d’âme, et que son simple contact annihile les pouvoirs surnaturels des loups-garous et des vampires. Eh oui, la société anglaise est divisée en deux catégories depuis plusieurs siècles déjà : les gens diurnes (humains normaux, comme vous et moi), et les nocturnes (les loups-garous, les vampires, les paranaturels, les fantômes … ). Cette dernière catégorie est si bien acceptée que trois de ses représentants constituent le Cabinet Fantôme de la reine Victoria.

Tout ce petit monde se mêle et s’entrecroise au fil des tomes et des aventures d’Alexia – mais Alexia étant Alexia, elle ne peut qu’entraîner le plus de monde possible dans ses toujours plus nombreuses péripéties.

☂☂☂

auteur-gail-carriger

J’ai adoré cette série, au point de la relire intégralement à peine le cinquième tome refermé. Le seul bémol, ce sont les scènes « érotiques », qui ne me paraissent pas indispensables ; mais au fil des tomes il n’y en a quasiment plus, et elles restent plutôt drôles et réalistes (du moins, de mon point de vue) – par ailleurs, je ne suis pas une experte en romance, mais je pense qu’il peut s’agir d’une forme de parodie des scènes torrrrrrrrriiiiiides du genre.

Les personnages sont bien construits, cohérents ; il ne s’agit pas non plus d’une bête succession d’aventures fofolles, il y a tout un travail derrière, un petit élément intrigant ici prendra toute sa dimension quelques centaines de pages plus loin. Et bien sûr, il y a aussi le style de l’auteur, qui rend les personnages extrêmement attachants en plus de provoquer de nombreux gloussements – il faut dire aussi que le mari d’Alexia m’a furieusement fait penser au copain : même caractère aimable, même humeur toujours égale (si si) … Forcément, c’était beaucoup plus facile de me laisser entraîner par l’histoire ! (Moi par contre, je suis très différente d’Alexia : je ne me plains ni ne râle jamais, par exemple)

Je dois néanmoins admettre que le dernier tome est un peu plus faible que les autres : pour ce qui est censé être le point final de la série, il laisse quelques questions – et pas des moindres – en suspens, sans compter une ‘résurrection’ un peu tirée par les cheveux … Mais ma foi, le style de Gail Carriger ne faiblit pas, ce qui limite considérablement les dégâts. La série se termine sur un demi happy end, ce qui n’est pas pour me déplaire – j’aime bien devoir faire travailler mon imagination pour permettre aux personnages de surmonter les obstacles dressés sur leur route par l’auteur.

En conclusion, je dirais que le Protectorat n’est peut-être pas un monument de la littérature anglo saxonne, vous n’aurez pas raté votre vie si vous ne l’avez pas lu, mais il y a de fortes chances pour que vous passiez un bon, voire un excellent moment en compagnie de ses personnages.

bf30b436f2f1747f2c37fd519d46861a

Publicités

10 réflexions sur “Le Protectorat de l’Ombrelle, Gail Carriger

    • Dis-moi ce que tu en auras pensé, si tu le lis 😉
      Et honnêtement, même en anglais il n’était pas trop dur à comprendre : comme j’ai lu les quatre premiers tomes en français, c’était plus facile de comprendre le vocabulaire du cinquième, notamment pour tout ce qui est spécifique à l’univers de cette série. Le reste est assez simple quand tu as un minimum de vocabulaire 🙂

      J'aime

  1. Oh, ils sont dans ma LAL depuis une éternité, mais j’y pense rarement en librairie, j’ai un mal de chien à les avoir en biblio et je pense que ma PAL est plus haute que moi, aussi. Je les lirai… un jour

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s