Loin du centre, Jacques Braunstein

Connaissez-vous les Vendredi Lecture ? Non ? Eh bien, c’est tout simple : tous les vendredis, vous êtes cordialement invités à partager votre lecture du jour (quelle qu’elle soit) sur leur page Facebook  ou sur Twitter grâce au hashtag #VendrediLecture, partage qui vous permet automatiquement de participer au tirage au sort effectué chaque semaine, dont les lots sont des livres offerts par les partenaires de Vendredi Lecture. Chouette, non ? ([appel du pied] Vous pouvez donc participer dès aujourd’hui si vous en avez envie [/appel du pied)

Eh bien, c’est en participant à un Vendredi Lecture que j’ai été tirée au sort pour recevoir un exemple de Loin du centre, de Jacques Braunstein (dont la biographie ne dit pas grand chose, si ce n’est qu’il est journaliste pour GQ et qu’il s’agit de son premier roman).

L’histoire : Le narrateur, élève dans une « boîte à bac », écume les soirées et boîtes de nuit en compagnie de ses camardes plus aisés que lui. Un matin, il se réveille aux côtés de Sacha, la plus jolie fille du lycée. Le problème, c’est qu’elle est morte. Et qu’il ne se souvient de rien.

Alors ? J’ai été très, très déçue par ce roman. Il commence comme ce qui pourrait être un roman policier, mais très vite tout se remet à tourner autour du nombril du narrateur, à base de name dropping de célébrités plus ou moins connues des années 80, de soirées, d’alcool, de soirées, d’argent, de soirées, d’alcool et d’argent (et un peu de filles, aussi). En fait, si on ne s’intéresse ni au monde de la nuit des années 80, ni au monde de la nuit tout court, c’est très fade. Pourtant ce n’est pas trop mal écrit, mais ce roman entre dans la catégorie que j’ai tendance à définir comme « commis les yeux artistiquement dans le vague en fumant une clope ». Ce n’est ni haletant, ni drôle, ni accrocheur, juste nombriliste. En fait, j’irais jusqu’à dire que Loin du centre m’évoque la photo de BHL au festival de Cannes.

Publicités

12 réflexions sur “Loin du centre, Jacques Braunstein

  1. “commis les yeux artistiquement dans le vague en fumant une clope” => j’adhère. Je me marre. Tellement que j’envisage même d’écrire ma thèse dans cet état d’esprit, juste pour le fun. On s’en reparle… :p

    J'aime

  2. Euhhhh… Sur la photo, là… Le militaire à droite de BHL… Il a deux bras droits ???
    Bref. Ton compte-rendu ne donne pas particulièrement envie de lire le bouquin. Et pourtant je suis pas difficile (j’ai même déjà lu du Danielle Steel, c’est dire).

    J'aime

  3. Tu devrais écrire des chroniques de livres ! Surtout de ceux dont tu es déçue.
    Et pour te réconforter, laisse-moi te rappeler que tu n’as pas payé ce livre et que tu pourras donc en tirer un bénéfice net de plusieurs milliers de % en le revendant sur ebay.

    J'aime

    • Je n’ai même pas pensé à le revendre, en fait. (Je ne revends jamais mes bouquins, et je ne me suis séparée de certains que cette année, parce que je n’avais vraiment pas le choix) (bon en fait, j’ai prévu de m’en séparer, mais ils attendent toujours d’être donnés)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s