London, baby ! (Pour ne pas changer) (5)

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, je n’ai pas fait que manger et arpenter les magasins à Londres (bien que ces activités aient occupé une bonne partie de mon temps), parce que j’ai aussi fait des trucs cul-tu-rels ! Si, j’vous jure. (Et promis, je ne parle pas d’achat de mugs kitsch)

D’abord, j’ai mis à profit ma lecture du blog d’Emilie, en allant voir l’exposition Victoria Revealed dont elle a parlé il y a quelques mois déjà ; il s’agit d’une exposition permanente à Kensington Palace (où elle est née) (Victoria, pas Emilie) (enfin, je crois), retraçant la vie de la reine Victoria d’après des extraits de sa correspondance et de son journal intime. Certaines phrases ont été sélectionnés, et inscrites sur les murs, les miroirs … On y voit des portraits, des objets lui ayant appartenu, des vêtements, et même un petit film avec ce que je pense être des images d’époque sur son jubilé de diamant.

J’avoue ne pas avoir eu le courage de visiter le reste du palais, si ce n’est la petite salle exposant quelques robes de la princesse Diana.

Dimanche après-midi, passage express au British Museum, pour voir la pierre de Rosette (très honnêtement, j’ai plutôt vu les asiatiques agrippés à la vitrine pour prendre des photos, sait-on jamais que la petite pierre déploie ses ailes et s’envole vers de lointains horizons …), quelques antiquités égyptiennes et des objets européens du XIXe – notamment le masque mortuaire de Napoléon Ier, mais qui ne serait pas authentique etc.

Le matin même, nous avons visité la Tour de Londres (youhouuuuuuu), et notamment la partie avec … les bijoux de la couronne – un tapis roulant permet de passer devant les différentes couronnes (d’ailleurs, Marie de Modène avait une toute petite tête), et j’ai bien failli m’étaler lamentablement pour ne pas avoir vu la fin du tapis, fascinée que j’étais par tout ça.

En sortant, un petit tour vers Tower Bridge et ses anneaux olympiques dont je ne commenterai pas l’absence d’esthétisme :

Pas pu visiter Buckingham Palace, fermé pour trois semaines …

MAIS ! Tadaaaaa !

Sommes également passés devant Westminster Abbey, Parliament House, Whitehall … dont je vous épargne les photos.

Par contre, vous voyez cette sorte de colonne, là, au milieu de la photo ?

Eh bien, il ne reste que trois de ces colonnes en Angleterre, alors que plus de soixante-dix avaient été construites, commandées par un roi parti guerroyer au Nord, dont l’épouse avait assuré la régence en Angleterre et l’avait rejoint je ne sais plus pourquoi ; à chaque étape de leur voyage de retour, le roi, fou amoureux de sa femme, avait demandé que soit construite une colonne en souvenir de leur passage … EDIT : ma fulgurante intelligence étant ce qu’elle est, je n’ai pas compris grand chose aux explications fournies au sujet de la « colonne », et vous fais donc un copier-coller du commentaire de l’autorité maternelle, plus exact : La croix d’Eléonore est à Charing Cross.
Elle fut érigée, comme les autres, à la demande d’Edouard Ier, après le décès de son épouse Eléonore (ou Aliénor) de Castille, dans chaque ville (70) jalonnant leur dernier voyage selon la première version ou dans chaque ville (12) dans lesquelles sont cercueil reposa une nuit sur le chemin de Westminster où elle est enterrée, selon la deuxième version.

Même que des fois, il fait beau !

Enfin, d’un point de vue plus … littéraire, mon petit coeur de fan d’Anne Perry a battu lorsque nous sommes passés à Seven Dials, près de Bedford Square et au coin de Keppel Street (les vrais fans comprendront) (mais bien sûr je n’ai pas pu prendre de photos).

PS : sachez que dans les musées payants, vous pouvez obtenir le tarif étudiant sur présentation de votre carte d’étudiant, même étrangère.

PPS : thème du prochain billet = shoppiiiiiiiiing !

Publicités

14 réflexions sur “London, baby ! (Pour ne pas changer) (5)

  1. La croix d’Eléonore est à Charing Cross.
    Elle fut érigée, comme les autres, à la demande d’Edouard Ier, après le décès de son épouse Eléonore (ou Aliénor) de Castille, dans chaque ville (70) jalonnant leur dernier voyage selon la première version ou dans chaque ville (12) dans lesquelles sont cercueil reposa une nuit sur le chemin de Westminster où elle est enterrée, selon la deuxième version.

    Notre brave Edouard ne se remaria que 9 ans plus tard !

    J'aime

  2. ah londres!!! je t’envie! la tour de londres, ça coute un bras mais qu’est ce que c’est bien!!! la salle des tortures et tout et tout! Bon ok les joyaux sont magnifiques aussi!!
    T’as eu le temps de faire camden??

    J'aime

  3. Même sous la pluie, le charme demeure, même si ça peut être plus embêtant.
    J’ai hâte de lire ton prochain billet; je me retrouve à Londres grâce à toi ! 🙂 Gros bisous

    J'aime

    • Mais sans pluie, je me serais sentie flouée 😉 (quoique mes ballerines s’en seraient bien mieux portées …)
      J’essaye de rapidement mettre la suite en ligne 🙂

      J'aime

  4. Ah la la, la Victoria… Je me souviens d’un documentaire qui est passé il y a quelques mois (était-ce « Secrets d’histoire » ? Oui il me semble) à la téloche et qui expliquait que… Victoria… Enfin voilà quoi. Elle aimait beaucoup l’activité « sportive ». Bref.
    Sinon pour les musées, le seul truc vraiment valable (ça marche dans 99% des cas), c’est la carte ICOM (International Concil of Museums), qui donne accès gratuit ou à prix très très fortement réduit à tous les musées du monde entier de la Terre.

    J'aime

    • Mais la carte ICOM doit avoir un certain prix, non ? Ca peut être bien si tu fais beaucoup de musées, mais comme j’y suis allergique … C’est néanmoins bon à savoir, merci de l’info 🙂

      J'aime

    • Arf… Evidemment c’est pas gratuit… Il faut adhérer à l’ICOM, tout simplement… C’est plus simple quand on bosse dans une structure « culturelle »… C’est l’employeur qui paye et on bénéficie de la carte gratuitement !
      Bon sinon je vais faire comme si j’avais pas lu « j’y suis allergique (aux musées) ». Non je ne l’ai pas lu, ma parole j’ai eu la berlue. Qui pourrait bien écrire un truc pareil ???

      J'aime

    • Non mais si un sujet m’intéresse, je peux y passer des heures, entendons-nous bien. Mais globalement, je ne vais pas au musée « comme ça », pour le fun. Si j’ai du temps à tuer, j’ouvre plutôt un bouquin (ou je critique les gens, ça fait passer le temps).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s