« Les hommes font de mauvais compagnons quand ils sont de mauvaise humeur […]. »

Le plus grand de mes petits frères a eu l’excellente idée de m’offrir L’Auberge de la Jamaïque pour mon anniversaire, grâce à une subtile suggestion de ma part (suggestion qui a pris la forme d’une brève wish-list dans laquelle l’autre frangin a eu la toute aussi excellente idée de piocher également), que je me suis donc empressée de relire pour la énième fois.

Mary Yellan se retrouve orpheline à vingt-trois ans; n’ayant aucune source de revenus, elle n’a d’autre choix que de partir vivre chez son oncle et sa tante, qui tiennent l’Auberge de la Jamaïque. Mais dès son arrivée, elle ne reconnaît plus sa tante, devenue l’ombre d’elle-même. Au fil du temps, Mary apprend que son oncle est en fait un naufrageur ; elle est tiraillée entre son envie de le dénoncer pour échapper à cette nouvelle vie qui est la sienne, et son absence de moyens d’action efficaces …

Que vous en dire ? Il s’agit là d’un ouvrage largement reconnu, que je ne saurais trop vous conseiller (avec Rebecca, que j’aime peut-être encore plus) : d’une parce que j’aime beaucoup le style de Daphne du Maurier, qui inscrit la trame du roman dans la vie quotidienne sans pour autant tomber dans le fade, le terne, le plat ; d’autre part, parce que les montées et retombées en pression sont parfaitement maîtrisées. Et puis parce que ce livre déboîte, voilà  tout ! (Et lisez Rebecca, aussi, un bouquin que je ne lâche que parce que je sais comment il se termine)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “« Les hommes font de mauvais compagnons quand ils sont de mauvaise humeur […]. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s