Twix, Pépitos et actes manqués.

Hier et aujourd’hui, j’ai passé les écrits d’un concours, et ce presque à l’insu de mon plein gré et de ma propre volonté, puisque le monde entier s’était ligué contre moi pour que je les passe. Genre de toutes les personnes à qui j’ai demandé si elles pensaient que je devais les passer ou pas, aucune n’a été fichue de me répondre « mais non, reste glander tranquillement chez toi, tu l’as bien mérité ». Ah ça non, aucune, que des « mais passe-le, tu verras ton niveau sans préparation ! » etc … Mais dans quel monde vit-on ? (« Dans le monde du travail » m’a répondu le copain. Certes.)

Bref, mercredi matin j’étais au taquet, réveillée à 6h45 (mais ça c’était pour une vente privée qui m’intéressait), recouchée à 7h04, levée à 9h32, éternuante à 10h13 (puis-je réellement en mon âme et conscience me présenter aux épreuves alors que j’éternue et que ça risque de déconcentrer les candidats sérieux ?  et fin prête mais à la bourre à 11h37. Oui parce que tu vois, quand la fonction publique te convoque à un concours, c’est à midi, pour une épreuve à 13h. Sérieusement ? SUR LES HEURES DU REPAS DE MIDI ? Que la fac nous mette des exams à 12h30, OK, c’est la fac, chaque année on pense que l’administration ne peut pas creuser plus profondément, et pourtant chaque année elle continue (un jour, les vieilles biques du bureau licence trouveront du pétrole, c’est moi qui vous le dis). Mais l’Administration ? Celle avec un A majuscule ? Nous convoquer à MIDI ? Que font l’ONU et l’OTAN ? Où est BHL ?

Mais revenons à nos moutons.

11h37, disais-je, fin prête et à la bourre. Deux cents mètres plus loin, demi-tour sur les chapeaux de talon (j’étais à pied) et retour à l’appartement, bicoz j’ai oublié ma trousse. Bon OK j’ai un bic dans mon sac, mais sans Tipp-ex ça va pas être possible, sans surligneurs non plus. Un coup de fil au frangin plus tard, je suis dans le hall de l’immeuble est ma trousse est galamment portée jusqu’à moi, qui espère secrètement que ce premier acte manqué me permettra d’être suffisamment à la bourre pour que des surveillants de salle hyper stricts et coincés ne me laissent pas entrer (en fait c’était mon second acte manqué, en vrai j’avais oublié de renvoyer le p’tit papier précisant si oui ou non je comptais me présenter aux écrits, je l’ai quand même découpé et déchiré avant de partir en espérant que mon absence de réponse aurait compté comme un non) (mais j’avais quand même pas beaucoup d’espoir pour être honnête). 11h44, je passe chez mon buraliste préféré acheter deux Twix (c’est mon buraliste préféré parce qu’il se trouvait sur mon chemin, qu’il n’y avait pas de queue et qu’il avait des Twix, soyons lucides), 11h52 j’arrive à la station de tram, OUAIS OUAIS OUAIS Y’A UNE MANIF ET Y’A PAS DE TRAAAAM, YOUHOU JE VAIS ÊTRE EN RETARD !

J’te laisse deviner la suite, lecteur, lectrice, tu sais à quel point le monde est fourbe par moments, nul besoin de te dire que j’ai eu un tram et qu’il m’a menée à bon port sans encombre. En plus de ça ma conscience m’avait forcée à me dépêcher un peu, et zyva que je commençais à avoir chaud, et quand j’ai chaud ma peau brille et c’est HORRIBLE, je déteste avoir la peau qui brille (à ce stade j’ai prié pour que ma nouvelle poudre Avène fasse son boulot et me garde une peau mate) (de toutes façons si ça n’avait pas été le cas je n’aurais rien pu faire, puisque je ne suis même pas une blogueuse influente) (mais je n’ai pas brillé, donc ça allait) (enfin si j’ai brillé, mais pas de cette façon) (enfin bref).

Résultat des courses, monde 1-o actes manqués. J’étais à ma place à 12h04, et il y avait la queue pour rentrer. Même pas en retard, sur les listes, mais ma chaise était hyper basse par rapport à ma table et je déteste ça (j’ai une taille normale mais tout dans les jambes, et non seulement malgré ça je ne ressemble pas à Adriana Karembeu, mais en plus c’est hyper chiant en train/avion/amphi, mais c’est aussi hyper relou quand les robes sont coupées trop court) (tu sais maintenant presque tout de ma vie).

J’te fais une avance rapide, 13h l’épreuve commence, c’est là que j’ai remercié le ciel de m’avoir fait végéter en fac de droit. Parce que quand même, définir un enjeu comme un « intérêt corporel ou incorporel dont l’existence et la sauvegarde sont primordiales pour une personne ou un groupe de personnes », ça en jette (et j’ai failli mettre « personne physique ou morale », j’te laisse imaginer mon degré de juristitude sur le moment). J’ai un peu plus galéré pour définir « empiéter », d’autant qu’illustrer mes propos par l’exemple de ma cellulite qui empiète sur mon potentiel de bonnassitude ne me paraissait pas spécialement judicieux, mais j’ai fini par m’en sortir. J’ai torché le truc en deux heures en rêvassant, chuis sortie faire les magasins (puisqu’on ne pouvait pas rester dans la salle, groumph), chuis revenue pour l’allemand, et j’ai rigolé.

Non mais l’allemand, quoi.

La langue que j’ai arrêtée au bac, à laquelle j’avais vraiment l’intention de me remettre pour le concours, mais le monde et ses complots, vous savez ce que c’est … Après avoir déchiffré le texte j’ai pensé très très fort à M. G., mon prof de quatrième et à ses biggest auréoles de transpiration ever seen son amour de la compréhension globale, et j’ai traduit le tout. Bon, c’était de la traduction globale, j’y suis allée au talent et au lyrisme pour certaines parties de phrase, mais j’ai traduit l’idée globale du texte (un pauvre chou qui complexe parce que considéré comme potentiellement dangereux par une étude américaine, parce qu’il boit deux canettes de Coca par jour) (ces mêmes Américains qui considèrent les utilisateurs de Post-il comme des pychopathes, autant vous dire que je suis persona non grata aux Steïtes) (mais Jeann Deujérdaïn y est adulé, je ne me plaindrai donc pas) (pour une fois).

Et puis ce midi j’ai passé l’épreuve juridique (toi aussi rigole si tu connais mon niveau en droit), trois heures pour répondre à « le régime de protection sociale a-t-il un avenir ? » ; j’ai été tentée de répondre « non, pas tant que la Sécu mettra trois mois à me renvoyer ma carte Vitale », mais j’ai pas osé. Accessoirement j’étais même pas sûre que le régime blablabla fasse référence à la Sécu, et les juristes dans l’assistance bondiront en apprenant que j’ai pondu à peine quatre pages et demie sur le sujet (en 2h15, tout de même), les non juristes voudront bien être cléments et admettre que quatre pages et demie sur un sujet qu’on ne connaît pas, c’est quand même balèze. J’avais pourtant mes Pépitos préférés gentiment achetés par l’autorité maternelle, mais hélas leur force n’aura pas suffit

Sur ce je vais aller dormir une petite semaine, histoire de laisser mon talent se régénérer.

Publicités

12 réflexions sur “Twix, Pépitos et actes manqués.

  1. Quelle aventure! C’est marrant, le truc des longues jambes (sans pour autant ressembler à Karembeu ce qui est profondément injuste), ben j’ai le même. Pareil pour les bras. Suis difforme, quoi. Bref. N’empeche, ca serait quand même super que tu ais tes exams! 😉

    J'aime

    • Oh mais ce n’étaient pas des exams, juste les épreuves d’un concours que j’ai passé un peu pour passer le temps 😉 (n’empêche que si je les réussis, je rigolerai bien ^^)

      J'aime

  2. Moi je voudrais surtout bien savoir quel est ce mystérieux concours, histoire de ne jamais le passer, parce que définir « enjeu », je crois que je me serai évanouie (alors que bon, une dissert sur les axiologies nationales en Chine républicaine, finger in the nose, quoi, uhuh).

    J'aime

  3. C’est quoi comme concours de la fonction publique que tu passes ?
    Parole de juriste, ça ne me fait pas du tout rêver ton sujet sur la protection sociale 🙂
    A quand les résultats ?
    Bonne soirée!

    J'aime

    • Hahaaaaa, mystère et boule de gomme 😀
      C’est clair que quand j’ai vu le sujet, j’me suis demandé où était l’aspect juridique du schmilblick o_O
      Les résultats sont début mai je crois …
      Bonne journée ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s