Quarante-quatre ans de féminisme plus tard …

Une vidéo a fait le buzz sur Twitter, vidéo dans laquelle la … euh … rédac’chef ? Directrice ? d’Au féminin.com explique  en sept points (que j’ai fidèlement repris, et dans l’ordre) pourquoi les femmes n’osent pas se mettre à tweeter.

Des arguments imparables, en béton armé qui seront, à n’en pas douter, repris par les Chiennes de garde et autres collectifs féministes.

D’abord, la peur d’oser, à cause du côté un peu geek de la chose: parce que c’est bien connu, nous les fâmeuh, nous les chârrmeuh, on est des petites princesses attendant que le gentil Prince Charmant vienne pourfendre le dragon et pense à acheter du PQ, on ne fait rien de nos dix doigts – enfin si, pardon : on se coiffe, on s’épile, on fait à manger et le ménage. Et si on est chanceuse, on élève des gosses. Forcément, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour envisager de penser à s’exprimer.  Alors apprivoiser une bête comme Twitter, n’en parlons pas. D’ailleurs, devoir parler dans un format court fait un peu peur : parce c’est bien connu, nous les femmes passons notre temps à bavarder/parler/gloser/s’écouter tchatcher, la preuve je parle en dormant. Alors 140 caractères, franchement, c’est comme ouvrir une tablette de Milka pour n’en proposer qu’un seul carreau. Et puis on a peur du côté compétitif, on compte les followers, il faut aller vite, d’ailleurs ça se voit dans les sujets du sport : en gros, on se mesure la bite. C’est pas faux,  et c’est sûr qu’en tant que femme, ça complique un peu les choses. Mais on est aussi super fortes pour se mesurer le tour de poitrine donc bon, a priori on devrait pouvoir faire illusion (et puis sinon, ceci peut t’aider, ô femme aux hormones farceuses). Et puis pour le sport, c’est pas que ça fait peur, c’est juste qu’on est trop occupées à ravitailler les mâles en bière pour pouvoir envisager de parler. J’veux dire, sérieusement, quelle fille/femme qui se respecte en 2012 pourrait ne serait-ce que penser à regarder du sport à la télé ou à assister à une compétition en live ?

Et puis aussi, sur Twitter on utilise souvent un pseudo, et donc être cachée constitue un frein à l’expression. C’est clair que je bitche beaucoup plus facilement sur Facebook au sujet de mes collègues qui sont dans mes contacts, que sur Twitter où je suis une anonyme pour la plupart de mes followers. J’veux dire, sérieusement, qui envisagerait de bitcher dans le dos des gens plutôt que de leur balancer leurs quatre vérités, de se les mettre à dos et de pourrir l’ambiance au boulot ? Personne. Et puis aussi, on aime bien pouvoir parler du bébé et de Sarkozy, d’écologie et de notre dernière robe, donc 140 caractères c’est trop court : toujours la théorie du Milka. Par contre j’ai pas de bébé ni acheté de robe, c’est trop la zermi, et … oooohhhh ça gratte … Ha c’est rien, fausse alerte, juste mon testicule gauche qui continue de pousser (rien en vue à droite, ça commence à devenir inquiétant). Démangeaison qui tombe à pic question glamour, puisqu’il paraît aussi que Twitter c’est pas très sensuel. C’est vrai, j’ai toujours trouvé le site un peu frigide, je me sentais frustrée mais je n’osais pas le dire. Mais tu vois, les gens, aujourd’hui, je suis soulagée de pouvoir parler et de savoir que je ne suis pas seule. Une lumière nouvelle nimbe ma vie de sa douce auréole.

Et enfin, on ne le dit pas assez, mais 140 caractères c’est pas assez : difficile de réussir à s’exprimer quand on doit se limiter : ouais c’est vrai, la preuve j’ai besoin d’un blog pour avoir l’impression de m’exprimer. Pffff, quelle fille je fais … (Plaît-il ? Des blogs seraient tenus par des hommes ? Humpf, des dégénérés, sans doute.)

.

Et enfin, la conclusion, ZE CONCLUJEUNE DU SIÈCLE, par Emery Doligé : « les femmes peuvent apporter un p’tit peu d’humanité sur Twitter ». Viens, les gens (enfin les genses, les gensettes tu peux venir aussi), on va porter un peu d’amour et de paix sur Twitter, après ça on s’occupera d’Israël et de la Palestine, et si tu ne fais rien ce week-end on ira en excursion en Syrie (la Russie attendra, fait quand même un peu froid).

.

Sur ce je te laisse, le copain n’est pas sur Twitter donc il faut que je lui explique comment faire un smoky eye.

Publicités

21 réflexions sur “Quarante-quatre ans de féminisme plus tard …

  1. Pingback: La femme sur Twitter « Phénomène de Maud

  2. Pingback: Aufeminin.com - Twitter et les femmes - Interview | The Green Geekette

  3. Je suis tombée sur un blog en suivant un lien de lien de lien ^^ Et j’ai beaucoup aimé ton article! Merci d’avoir mis des mots sur mes idées!

    (Bon, c’est pas tout ça, mais maintenant, va falloir que je m’attelle au reste de ce blog, hein!)

    J'aime

  4. C’est exactemment pour ces raisons que j’ai arrêté tweeter (et non pas parce que personne ne me suivait). Et puis, c’est vrai qu’être femme et geek, c’est un peu too much. Moi j’ai un Macbook et un Vaio, je ne suis inscrite que sur tumblr et facebook, je ne gère que deux blogs, je suis abonnée aux flux RSS de seulement une quarantaine d’autre, je ne télécharge régulièrement que 6 ou 7 séries et sur 10 heures de boulot je ne passe qu’environ 7 heures sur le net. Je ne veux pas qu’on me prenne pour un mec.

    J'aime

    • Grandiose. Je crois qu’à cette liste, j’ajouterai juste « je suis actuellement payée pour tester des jeux vidéo. » Merde, faudrait pas qu’on remette l’existence de mon utérus en cause.

      J'aime

    • Mais voyons ma petite Delilah, tu es tatouée, piercée, geek plus que sur les bords et j’en passe : comment peux-tu encore espérer être crédible en parlant de ton utérus ? ^^

      J'aime

  5. J’ai même pas pu voir cette vidéo en entier, tellement il y a de trucs débiles à la seconde… Si on n’a pas compris que dans Twitter, justement l’intérêt c’est d’être bon, drôle, pétillant et de faire mouche en 140 caractères, c’est compliqué de faire une vidéo sur Twitter!!!

    Et que dire du fait que j’ai appris à quelques mecs comment ça fonctionnait Twitter? Tu as bien raison, on doit être des filles à fort taux de testostérone
    et puis son « l’éloquence: c’est l’homme qui parle dans le mariage » oué oué oué pfffff Elle est pas prête de me voir sur auféminin maintenant!

    En tout cas article intéressant 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s