Winter calling

Maintenant que l’automne est bien installé et que l’hiver arrive à grands pas (façon de parler, le 4 décembre il faisait encore 13°, mais je n’ai jamais su résister à une introduction grandiloquente), que je passe une bonne partie de mon temps libre une tasse de thé/chocolat chaud à la main (ça par contre c’est vrai) et que j’exulte quand je passe le week-end chez le copain (c’est chez lui que j’ai découvert qu’il y a une justice sur terre, que la roue tourne etc, la première fois que du fond d’un lit bien chaud, j’ai entendu une trentaine de jeunes recrues s’entraîner à marcher au pas en chantant (= faire de l’ordre serré pour les puristes) dans la froide grisaille d’un matin lorrain), maintenant que l’automne est bien installé, donc, j’ai des envies vestimentaires bien particulières (parce que c’est bien beau de trier et jeter à peu près 70% de ses vêtements, mais avoir de quoi s’habiller, c’est mieux)  (je ne compte pas la fois où je me suis réveillée en décrétant qu’il me fallait absolument une coiffeuse et une méridienne).

 .

Pour cet hiver, il me faut donc, sous peine de mourir dans d’atroces souffrances très douloureuses :

– un béret et un pashmina rouges : oui je sais, on m’appellera le Petit Chaperon rouge, mais ça va, j’ai l’habitude des blagues (avec mon béret noir, on me demande régulièrement où sont ma baguette et mon litre de rouge). Et un pashmina gris, aussi, pour aller avec mon béret gris – je n’ai quasi pas porté de chapeau/béret l’hiver dernier pour cause de catastrophe capillaire pas vraiment assumée, du coup je ressens comme une sorte de frustration. (Ma vie est faite de drames, je vous l’accorde) ;

– un joli manteau qui arrive aux genoux – histoire d’éviter l’effet gothique du manteau qui arrive à mi-mollet (je dramatise un peu, il est chouette ce manteau, mais ça ne fait pas joli avec des bottes), et d’éviter de me geler les fesses (au hasard, comme avec mon espèce de caban qu’est en plus pas bien épais) (et un peu large maintenant que je suis en amincissement constant et sur la voie de la bonnassitude) ;

(Ne sais plus d’où il sort …)
.

 – une cape – celle de Naf Naf ferait très bien l’affaire si a) elle était un chouïa plus épaisse q’un t-shirt b) le prix était plus en adéquation avec l’épaisseur réelle et non fantasmée du tissu (et ç’aurait été encore mieux si j’avais pu trouver des photos) ;

– des gants : en cuir, longs (jusqu’au coude, disons), boutonnés sur le côté (enfin pour faire joli, pas à vraiment boutonner ou déboutonner à chaque enfilage), et puis d’autres avec de la fourrure sur le bord ;

 .

– des bottes camel ou noires à talon – et tant qu’à faire, des jambes qui font joli avec (et des mollets qui rentrent dedans) ;

– des jupes droites, taille haute, des ceintures pour cintrer le tout et marquer la taille (= j’ai trop regardé Mad Men et Pan Am) ;

– une robe cache-coeur, si possible bleue marine bien ajustée en haut et fluide en bas (« SOS Armoire en Détresse, votre appel va être traité par l’un de nos conseillers ») (sinon j’ai repéré quelque chose comme cinq robes pour les soldes, aucune n’est en cache-coeur, mais je n’ai jamais prétendu être rationnelle) ;

 .

– des combinaisons pour tenir chaud sous mes robes/jupes fantasmées (maintenant qu’au travail je passe plus de temps au chaud, autant en profiter) (le privilège de l’ancienneté, mes amis ! Les tours dans la cour sont laissés aux petites nouvelles !), et continuer à croire que je vais vraiment porter ces jupes et robes même si je les achète (c’est pas comme si j’avais trois fois plus de jupes et robes que de jeans et que j’étais toujours en jeans, voyez-vous, noooon, paaaaas du tout !)

– un gros pull (type pull irlandais) (avec un irlandais à l’intérieur, pourquoi pas), pour avoir bien chaud à la maison (oh, et un gros pull qui ne gratte pas, parce que toi le chouette pull beige au fond de mon armoire, je te signale que tu m’arraches la peau du cou à chaque fois) ;

– quelques bas et collants, histoire de renouveler un peu les quarante-douze paires que j’ai déjà (je n’ai pas acheté de collants depuis … pfiou … un an ! Non mais rendez-vous compte, un an sans collants !) ;

Accessoirement, il me faudrait aussi un budget.

Et sinon j’ai encore et toujours envie d’être rousse, mais j’ai pris la bonne résolution de ne plus toucher à mes cheveux, d’autant que je n’ai ni une peau de rouquine, ni la patience d’entretenir une telle couleur … Tant pis, je me contente de rêvasser à ce que serait ma vie avec une flamboyante crinière (elle serait très différente, sans nul doute, il me paraît totalement é-vi-dent qu’une simple couleur de cheveux peut bouleverser une vie du jour au lendemain).

.  .

(Pitié, dites-moi que je ne suis pas la seule à actualiser ma liste pour les soldes tous les deux jours …)

(PS : non Maman, ce n’est pas une vraie wish-list pour Noël)

Publicités

15 réflexions sur “Winter calling

  1. Moi j’en suis arrivée à la conclusion que j’étais rousse à l’intérieur, parce que j’ai envie en permanence de l’être à l’extérieur. Mais comme toi, je n’ai pas une peau de rousse, ou plutôt si, j’ai beaucoup trop une peau de rousse, je rougis et marque très facilement, ce qui fait qu’en fait je n’ai pas une peau à être rousse, parce que ressembler entièrement à une carotte ou à une bonne paysanne normande qui a passé 3h dans le froid à traire les vaches, c’est pas très glamour en fait. Oui, moi aussi je trouve ma phrase abérrante, cherche pas.

    J'aime

    • Nous sommes donc deux âmes en peine ! (Je n’ai vraiment pas une peau de rousse, je bronze très (trop) facilement, ça ne ferait pas joli)

      Ceci dit, je suis très fière de mes quatre taches de rousseur.

      J'aime

  2. Dis donc, au fait, où étais-tu samedi soir dernier ?
    Passke Miss France, la nouvelle, le cru 2012, elle est… alsacienne… et rousse !
    Je sais, tu n’es ni l’une, ni l’autre.
    Mais bon, j’ai trouvé le clin d’oeil sympa.

    J'aime

  3. Bizarrement, Mad Men et manteau n’ont pas abouti à la même envie chez moi: j’ai l’habitude de porter des robes ou des jupes au genoux ou un rien en dessous et je cherche désespérément un manteau au moins aussi long, si possible avec quelques centimètres de plus pour ne pas couper ma *superbe* silhouette une fois parée pour le blizzard. Et je trouve pas. A mon goût s’entend. Parce que ça existe mais je les aime pas ceux-là… :-p

    J'aime

    • Le mien qui arrive sous le genou/au dessus du mollet vient de chez Mexx, si ça peut t’aider 🙂 (par contre il a 3 ans, pas sûre que tu retrouves le même modèle ^^)

      J'aime

  4. Tiens, c’est marrant parce que je suis justement l’heureuse propriétaire d’un béret rouge signé Delphine Quirin (http://www.delphinequirin.be/), et je l’aime ♥ (surtout quand je l’associe au trench rouge vermillon qui m’arrive aux genoux me conférant une allure de véritable petit chaperon rouge des temps modernes) (sauf que j’ai troqué le panier contre une besace tout droit venue de Londres).

    Les gants, je les ai (courts, en cuir noir), par contre, je ne cracherais pas sur une nouvelle paire de bottes (on verra ça pendant les soldes), ni sur une méridienne si j’avais environ 20m² supplémentaires.

    Et mon châtain tire sur le roux selon la lumière.

    (fin de ce commentaire parfaitement inutile)
    (et bonne journée, bien sûr !)

    J'aime

    • J’ai déjà un sac à main/besace rouge, je n’ose imaginer le combo trench/sac/écharpe/béret rouges 😀
      (Pas très pratique le site de la demoiselle qui fait les chapeaux :/)

      (Bonne journée !)

      J'aime

  5. POur la robe cache coeur, il y en a une chez H&M : noire ou bleue, tissu super fin, décolleté magnifique, juste parfaite, quoi… Et pour 24 euros en plus . Franchement le meilleur investissement de cet automne !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s