Je suis féministe mais tu peux m’appeler Mademoiselle quand même.

C’est la dernière des Chiennes de Garde et d’Osez le féminisme! : lutter contre le titre « Mademoiselle », « signe du sexisme ordinaire qui perdure dans notre société » (je cite).

(Source : Madameoumadame.fr)

Bon.

.

Je suis féministe, et je suis attachée à mon Mademoiselle X. Parce que non, je ne considère pas que quand on m’appelle Mademoiselle, on sous-entend que je suis vierge, qu’on me demande si je suis divorcée, veuve ou je ne sais quoi. D’ailleurs on me donnait du Madame à 15 ans, à 22 on me donne presque systématiquement du Mademoiselle. Et j’étais plus vierge à 15 ans qu’à 22, et tout aussi peu mariée/divorcée/veuve.

.

Alors bon. Peut-être que j’ai été conditionnée par une société machiste pour tenir à ce Mademoiselle et m’attendre à être appelée Madame si je me marie. Peut-être que mon esprit critique est annihilé par des siècles d’oppression masculine. Ou peut-être que ça se voit bien que je vote à droite, parce que je suis conservatrice tu vois, je refuse le progrès social et je contribue à la perpétuation des traditions masculines poussant les hommes à considérer la femme comme un objet décoratif (ayant parfois les fonction de cuisinière, lave-linge, lave-vaisselle, fer à repasser).

.

Ou peut-être aussi que j’aime bien cette idée d’être une jeune fille en fleur dans sa prime jeunesse, la légèreté d’un Mademoiselle opposé à la respectabilité du Madame (ACHTUNG ACHTUNG CONDITIONNEMENT D’UNE MÉCHANTE SOCIÉTÉ MACHISTE EN VUE) ? En fait non, je dois juste être trop faible et me laisser influencer sans chercher à combattre le méchant sexisme. Chuis une féministe du dimanche, en fait.

.

Mais une féministe quand même. Et en tant que telle, avec des décennies de manifestations en faveur de la libération de la femme, j’estime avoir le droit de cocher la case Mademoiselle quand je remplis des papiers ou formulaires si j’en ai envie. Où est ma liberté si on m’impose le Madame, sans me laisser le choix ? Plaignons alors les hommes, à qui on impose le Monsieur alors qu’ils rêvent peut-être d’un « Mondamoiseau » !*

.

.

.

* Bon OK, là j'ai quand même quelques doutes
Publicités

27 réflexions sur “Je suis féministe mais tu peux m’appeler Mademoiselle quand même.

  1. Et bien, les billets fleurissent sur le sujet! Je suis bien d’accord avec toi. Je ne me sens pas du tout concernée par ce combat, et par ailleurs, j’aime qu’on m’appelle Mademoiselle, à mon sens ça n’a rien de péjoratif (oui, mais peut-être que je suis comme toi, corrompue par la vision masculine de la société).
    Pour moi, c’est un peu un faux combat, et ça entache le combat féministe je trouve.

    J'aime

    • Je trouve cette campagne un peu trop extrémiste, en fait. Elle me paraît aussi triste que celles qui luttent contre la galanterie parce que ça voudrait dire qu’on est faibles etc. Mais moi j’aime bien les attentions de ce type !

      J'aime

  2. Et moi je ne suis pas d’accord avec vous.
    La case « Mademoiselle » consiste à dire que pour les personnes de sexe féminin, il y a une question en plus, c’est êtes vous mariée ou non?
    La demande de supprimer cette fameuse case, vient simplement du fait que ce renseignement n’est pas pertinent dans la grande majorité des cas. De la même façon que des sites marchands demandent la date de naissance pour acheter un lave-linge. Ou qu’on me demande mon code postal quand j’achète une clé usb chez Mediamarkt.
    Alors Mesdames, si c’est important pour vous de proclamer que vous êtes demoiselle (et donc peut-être coeur à prendre) ou madame (et que vous êtes donc une vraie femme parce que vous avez un mari), faites-le. Franchement, je ne trouve pas ça grave.
    Mais je trouve juste qu’on arrête d’imposer cette question quand ce n’est pas nécessaire.

    J'aime

    • Je tiens à mon Mademoiselle et j’ai un copain. Donc je ne suis pas mariée et mon coeur n’est pas à prendre. Et je trouve les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes nettement plus handicapantes au quotidien que cette bête question. Le jour où l’abolition de la case Mademoiselle sera le dernier combat à mener pour que les femmes se sentent libres, respectées etc, je serai bien contente.

      J'aime

  3. Et se tirer dans les pattes l’une de l’autre, c’est aussi un comportement encouragé par les antiféministes. Les bonnes femmes qui se crêpent le chignon, c’est presqu’aussi sexy que le catch dans la boue.
    A propos Mesdames, j’avais oublié de préciser que j’étais un Monsieur.

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire de haut vol : c’est vrai que se tirer dans les pattes, c’est tellement plus intelligent que de vouloir imposer une norme (le Madame en l’espèce) …

      J'aime

  4. Je vois qu’il y a un peu d’incompréhension.
    Quand je disais « se tirer dans les pattes », je voulais dire que pour lutter conte le féminisme, il faut des autres femmes, ça marche mieux. Et il faut qu’elles se déclarent elles aussi féministes bien sûr. Comme ça on pourra dire : « ces féministes elles ne savent pas ce qu’elles veulent ».
    D’où l’image du crêpage de chignons ou le catch féminin dans la boue, symbole de la lutte des femmes contre les femmes.
    C’est étrange de voir une norme dans le « Madame » alors qu’ici il s’agirait plutôt de la suppression d’une norme. J’ai du mal à comprendre.

    J'aime

  5. @Microber: Comme je l’ai dit sur mon propre blog, le jour où quelqu’un pensera à remplacer légalement « Madame » et « Monsieur » par « Sexe : féminin/masculin/autre », je serai la première à applaudir. Mais là, le manque d’arguments des deux mouvements (que je ne porte vraiment pas dans mon cœur, car je trouve qu’ils donnent une très mauvaise image du féminisme) me laisse tout simplement sans voix et me fait penser qu’il s’agit davantage d’un énième coup de pub pour faire parler d’eux…

    J'aime

    • @ Madame Mademoiselle Catherine.
      Alors si elles font ça pour faire parler d’elles, n’en parlons plus.

      Précision : les dénominations Madame et Monsieur (et Mademoiselle) n’ont rien de légal. C’est un peu comme « chère soeur » ou « camarade ».
      Ça donne un certain charme à la vie. J’ai personnellement oublié le mot Mademoiselle depuis pas mal de temps. Et j’aime beaucoup appeler TOUTES les femmes Madame et TOUS les hommes Monsieur.
      A bientôt Catherine.

      J'aime

  6. mais pq il faut préciser son sexe d’abords, le nom et l’adresse c’est pas encore assez ? enfin damoiseau Diane c’est bien joli et à 34 ans on me demandait encore ma carte d’idententité pour savoir si j’avais plus de 18 ans mais zut quoi laissons le sexe dans l’intimité d’une relation et tenons-nous en à notre nom, enfin moi on me tutoie direct et on me donne du jeune homme à 35 ans… ça doit être les cheveux rouge et les t-shirt de groupe…

    J'aime

    • Je suppose qu’une femme n’apprécie pas d’être appelée Monsieur et vice versa. Cf ma tante, Dominique de son prénom, donc le seul attribut féminin est sa voix haut perchée.

      J'aime

  7. Eh bien dites moi… J’arrive un peu tard, j’ai manqué le début des hostilités !
    C’est sidérant de voir à quel point un sujet que je trouve personnellement très anodin (au regard des problèmes qui gangrènent notre monde) déchaîne les passions ! Ceci dit, c’est pas plus mal. Ca fait un peu d’action.
    A titre tout à fait indicatif et sans vouloir aucunement rajouter une strate dans la polémique, moi je suis un grand fan de l’appellation « mademoiselle ». C’est un mot qui m’inspire un grand respect.

    J'aime

    • Je comprends que devoir choisir entre Madame et Mademoiselle pour des papiers semble casse-pieds à certaines, mais rien ne t’empêche de cocher Madame même en étant célibataire … De là à éradiquer le Mademoiselle, faut pas abuser.

      J'aime

  8. De mon côté, même si ça ne me fait pas rugier de colère au point d’en vomir mon petit déj tous les matins, je pense que supprimer le « mademoiselle » des papiers administratifs n’est pas du tout anodin, car demander à une femme si elle est une « madame » ou une « mademoiselle » signifie evidemment « êtes-vous mariée ou non? ». Et effectivement, je ne vois pas en quoi il est pertinent de le savoir. Administrativement parlant, ce mot est pour moi un vieux relent de société patriarcale, et je rejoins l’idée de remplacer « madame » et « monsieur » par une case « sexe féminin » et « sexe masculin »(et là, l’homme qui se sent femme ou vice-versa risque de monter au crenau…). Pour autant, je ne suis pas pour éliminer « mademoiselle » du langage : appeler « madame » une jeune fille (ou, pire, une petite fille) serait ridicule. Moi, personnellement, je ne donne pas du « monsieur » à un garçon, mais plutôt du « jeune homme ». Il me semble que dans la langue parlée « mademoiselle » est en relation avec l’âge de la personne, et non avec son statut marital supposé (si je sais qu’une vieille femme n’est pas mariée, ce n’est pas pour autant que je vais l’appeler « mademoiselle », enfin, c’est mon point de vue) alors qu’administrativement, cela revient à poser explicitement la question de ce statut. Et franchement, que je sois mariée ou pas, c’est mon affaire, et je n’accepterai pas que ça me définisse socialement. Réintroduire une case « damoiseau » serait tentant (c’est joli) mais de la même façon, cela reviendrait à définir l’homme suivant son satut de marié ou pas. Mais l’administration est bourrée ce vieilles « traditions » de ce genre : pour les impôts, la partie « conjoint » est à remplir par la femme, et jamais par l’homme. Donc quand un couple reçoit sa déclaration, il faut que la femme pense bien qu’elle est la « conjointe », même si c’est elle qui se tape le remplissage. C’est abérrant. C’est évident que c’est moins grave en apparence que l’excision ou les violences conjugales, mais un peu de neutralité de la part de l’administration contribuerait tout de même à faire avancer les choses, car c’est petit à petit qu’on fait évoluer les mentalités.

    J'aime

    • Je suis d’accord avec toi sur l’ensemble, mais dans l’absolu : pourquoi sacrifier le Mademoiselle au Madame sur les papiers administratifs, et pas l’inverse ?
      (Par contre pour les impôts ça va un peu loin, il suffirait de préciser que le conjoint est celui qui gagne le moins, ou celui qui ne remplit pas la feuille !)

      J'aime

  9. Je reviens sur un ancien post (mais spa ma faute d’abord, j’ai pris l’habitude de te lire régulièrement MAIS depuis mon téléphone, qui ne me laisse pas commenter), juste pour dire que je suis entièrement en désaccord avec toi (je développe pas, y a trop à dire, peut être que je ferai un billet là dessus moi aussi un jour où je réussirai à veiller le soir suffisamment longtemps pour aligner 3 mots) mais que malgré tout j’ai trouvé super intéressant de lire un point de vue contraire au mien avec tous les arguments qui vont avec! Bêtement, je ne m’étais pas imaginé une seconde qu’on puisse être contre cette lutte, je pensais qu’il n’y avait que des « pour » ou des « je m’en fous ». Comme quoi!

    J'aime

    • Depuis feu ton téléphone, si j’ai bien compris ? 😀
      Je suis contre cette lutte dans le sens où elle revient à remplacer une norme (Madame ou Mademoiselle) par une autre (Madame), sans demander leur avis aux principales concernées ! Si par exemple il y avait un référendum sur la question (bon, je schématise) et que le Madame l’emportait, je m’inclinerais.
      J’attends ton article, alors 🙂

      J'aime

  10. Pingback: Le mot mademoiselle « Le blog libertarien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s