Youuuhouu ! Il y a quelqu’un ?

Mille excuses pour ces quelques jours d’absence, mais des soucis d’ordre financier m’ont tenue éloignée de mon clavier (j’ai perdu à peu près 15% de ma fortune avec ces histoires de bourses ces dernières semaines, mais mes comptables pensent qu’avec la cinquantaine de milliards d’euros qu’il me reste, je devrais m’en sortir sans trop devoir me serrer la ceinture) (n’empêche que 15% en moins, d’un coup … encore un peu et il faudra que je travaille pour assurer mes vieux jours ! On aura décidément tout vu …)

.

Mais laissons ces basses considérations matérielles de côté, et consacrons-nous à des sujets plus joyeux : la fin des vacances et la rentrée qui se profile ! (Je sais, j’ai trop tendance à m’adapter aux contingences prolétariennes de mon lectorat, mais qu’y puis-je ? Ma grandeur d’âme naturelle ne saurait souffrir d’afficher une trop grande indifférence en tout ce qui vous concerne !)

.

La fin des vacances et la rentrée, disais-je.

.

La fin des vacances devrait être légère et insouciante, puisque ce n’est pas cet été que vous aurez risqué de développer un quelconque mélanome, et de toutes façons avec la crise, vous avez perdu à peu près toutes vos économies, votre PEA est aussi rouge qu’une semelle de Louboutin : profitez-en donc pour vous alléger de vos soucis financiers, vous n’aurez rien à acheter (puisque vous n’avez plus rien pour payer). Cette conjoncture favorable devrait également vous permettre de retrouver la ligne après quelques années de vaches grasses, puisque rien n’est meilleur pour un corps galbé qu’un régime exclusivement composé de pâtes au beurre et de marche à pied (exit le taxi, et Noël est trop éloigné pour que votre famille vous offre un plein d’essence).

.

La rentrée sera donc placée sous le signe de l’élégance, puisque less (money) is more : moins vous en aurez, plus hype vous serez. Faites comme les mannequins des pages mode des magazines : baladez-vous à moitié à poil. Si vous êtes timide, demandez à un ami de vous suivre avec un appareil photo (usagé) et de vous mitrailler (vous pouvez également installer des « relais d’ami » régulièrement – disons tous les 500 mètres – afin de gagner en crédibilité).

.

.

.

Bien sûr, si la bourse venait à reprendre du poil de la bête, ayez des rentrées d’argent pour pouvoir rester dans la tendance : vous pouvez vendre quelques organes, cela permettra à la fois de vous remettre à flot, et de stabiliser votre poids (less is more, comme toujours).

.

Et puisqu’un bon prescripteur de tendances a toujours une longueur d’avance, je m’en vais de ce pas dévorer les zlabias que ma douce Maman est allée acheter (la mode n’étant qu’un éternel recommencement, la cellulite sera à nouveau au goût du jour lorsque l’économie sera relancée).

Publicités

10 réflexions sur “Youuuhouu ! Il y a quelqu’un ?

  1. Youhouuuuu ! Y a moi ! Quelle jolie plume tu as ma petite spaghetti ! Si seulement je pouvais suivre ton exemple et faire revivre mon blog moi aussi ! Quant à la cellulite, elle a intérêt de revenir à la mode parce que la mienne est bien accrochée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s