Keep calm or you’re gonna die

Tu sais, peuple, que je suis un être exceptionnel, destiné à rayonner (que même c’est mon Papa qui l’a dit une fois, mais c’est con j’avais pas d’éthylotest sous la main), tout ça tout ça.

Sauf que bon, je dois bien admettre que parfois, je suis aussi humaine et que par exemple, tu me fais prendre une contraception hormonale, schbim ! J’ai les boobs qui font la bringue.

Donc tu vois, depuis un an que je roucoule tendrement humhum avec Roudoudou en sucre, mes deux excroissances mammaires (Max et Bob de leur prénom) ont un peu cru que c’était la fête du slip, et zyva que je grandis et que j’me montre, haha c’est trop drôle de faire le soutif mur.

Un an, tu vois, que j’me dis que boarf, ça va bien se calmer un jour, hein, on va attendre un peu pour se mettre le Crédit Mutuel à dos en renouvelant le tiroir à sous-vêtements, au pire ça fait bien pigeonnant c’est trop kewl.

Un an, tu vois, que non, Max et Bob ne rétrécissent pas au lavage, et que donc un beau jour tu prends les choses en main (hahaha) en commandant une cargaison entière de fournitures (en te référant à la taille que tu remplissais généreusement quand tu es allée essayer en magasin, quand même, le jour où les nichons préviendront de leur changement de taille par mail, François Hollande passera aux lentilles), cargaison que tu reçois trois jours après. Tu essayes le tout (puisque le Papa qui n’a pas du décuver depuis le début de la note a gentiment réceptionné le colis et l’a déposé devant la porte de ta chambre pendant que tu dormais), et là, le drame.

.

Choc.

.

Désespoir.

.

Incompréhension.

.

Max et Bob ont pris la machine à remonter le temps.

.

Tout est trop grand.

.

.

Si jamais vous comptez ouvrir une boutique de farces et attrapes, faites signe, j’ai déjà une partie du matos.

Publicités

15 réflexions sur “Keep calm or you’re gonna die

  1. Pooh pooh bee doo…
    La Nature est facétieuse, hein ?
    Moi, c’que j’en dis (et j’ai bien conscience que ça vaut c’que ça vaut) : vaut mieux ça qu’une jambe cassée…
    Ce soir tu devrais prendre l’apéro avec Papounet… Mais bien corsé (si je puis dire), tu vois. Limite une bonne cuite.

    J'aime

    • L’explication rationnelle c’est que j’ai perdu un p’tit peu de poids depuis deux semaines, et que comme beaucoup de femmes, je perds d’abord là où j’aimerais en garder. (N’empêche qu’en une nuit, j’ai perdu une taille de bonnet :() (coucou maman qui lit tout :D)
      Aha non, pas de prothèses mammaires, j’ai été traumatisée par l’histoire d’une hôtesse de l’air dont une prothèse, justement, a explosé alors qu’elle était en vol 😀

      J'aime

    • Ca me sidère. En une nuit…
      Euhhh sinon au sujet de l’hôtesse de l’air… son machin a explosé en vol ? Arf… C’est le pilote qui a encore dû trop tirer sur le manche. Il l’avait dit, pourtant, le chirurgien esthétique… Faut pas dépasser les 33000 pieds !
      Bon, il est temps que j’aïoli moi. Mes vannes sont particulièrement pathétiques ce soir.

      J'aime

    • Rien que d’imaginer la scène… Bouh… Beurk !!! Ca doit être immonde, un remake d’Alien, sauf que là c’est pas un monstre qui sort… D’ailleurs c’est quoi qui sort ??? C’est fait avec quoi ces foutues prothèses ?
      Nan, franchement, pour celles qui sont mal pourvues par la nature, restez comme vous êtes, ça vaut mieux. « Tout ce qui est petit est mignon », a un jour rétorqué en ma présence une ancienne collègue plutôt maigrichonne (80 A, c’est possible ?) qu’on venait de vanner (c’était pas moi, je précise) sur la petitesse de ses attributs.
      Ouais… Bien que je ne sois pas à titre personnel vraiment convaincu, il n’empêche que c’est une façon de voir les choses. Habile pirouette, dirons-nous.

      J'aime

    • Tu vas pas me faire croire que t’es passée de la blonde (enfin, rousso-blonde, ou blondo-rousse) pulpeuse à la planche à pain, comme ça, en quelques jours ? Y’a forcément une explication rationnelle… Pas de paniiiiiiiiiiiiiiiiiique !!!
      Et puis tu sais, ça se « répare » aussi, ce genre de souci. Une bonne paire de prothèses mammaires, et hop, l’affaire est dans le sac.
      Nan, sans aller jusque là (d’ailleurs, on rigole, on rigole, mais je réprouve totalement et avec la plus grande fermeté ces bidouillages qui ne sont rien d’autre qu’une ignoble tromperie !), dis toi que si ça l’a fait dans un sens, ça le fera peut-être un jour prochain dans l’autre. Y’aura tellement de monde au balcon qu’il faudra prendre un ticket comme à Pôle Emploi.

      J'aime

  2. T’as qu’à faire comme moi : je ne porte plus de soutien-gorge depuis 10 ans (même s’il m’arrive de pleurer des larmes amères sur les courbes de mon adolescence !) (à 15 ans, j’avais un corps de femmes, à 30 celui d’une ado… la nature est mal faite, parfois !).

    J'aime

    • Bah non, ça valdingue trop quand je ne porte rien 😦 rien que les escaliers, j’ose même pas imaginer ^^ (je fais « quand même » du B, donc ça va, n’empêche qu’en une nuit, ça a arrêté de déborder de partout)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s