Le mystère du salon asiatique

(oui parce que dans mon salon y’a une ambiance un peu japonisante, comme on dit)

Bref.

Comme vous le savez sans doute, je suis en vacances universitaires depuis vendredi. Qui dit vacances dit après-midi passées à pioncer ou à glander dans mon fameux salon, donc.

Or, j’ai remarqué l’étrange manège d’une bébête depuis quelques jours : tous les après-midi, et je dis bien TOUS, à partir du moment où la fenêtre est ouverte, elle entre, se dirige vers le plafond, et fait des formes géométriques tout en volant. Dans l’air, donc. J’ai vérifié, c’est pas une araignée et y’a pas de toile au plafond, vous pensez bien que j’ai essayé d’aspirer le tout. Nan nan, on dirait bien une mouche, à moins qu’elle me fasse des toiles mutantes dans la pièce, du genre qui se mettent à apparaître pile quand tu veux te lever pour choper un paquet de chips ou le paquet de cookies qui traîne, inentamé, depuis une bonne dizaine de minutes sur la table de la cuisine (le temps de rentrer des courses et de t’affaler sur le canapé, telle un phoque qui découvre le réchauffement climatique).

Sauf que là, cette aprèm, y’avait cinq insectes à faire des figures. Ouais, cinq. La patrouille de France dans mon salon, carrément (on a un peu la folie des grandeurs, dans la famille, il faut bien l’admettre).

Là, en cet instant précis  (16h43), j’ai tenté de commettre plusieurs mouchicides, sans succès. Y’en a plus qu’une à n’avoir toujours pas pigé où est la fenêtre, et qui s’est remise à faire ses figures. Toujours les mêmes (des triangles, au bout d’un moment ça forme un losange).

J’ai une mouche psychopathe et monomaniaque dans mon salon.

(En fait, là normalement il devrait y avoir une vidéo de la mouche et de mon plafond, mais toute une série de bugs visant à me punir de mon comportement meurtrier fait que ça maaaarche paaaaas. Cruel life.)

Donc, si tu habites à Strasbourg, vers le centre, et que ta voisine d’en face est une cinglée qui essaye d’aspirer des mouches psychopathes, contacte-moi, qu’on aille prendre un café, ça pourrait être sympa.

(Il est 18h08 et je suis enfin seule)

Publicités

6 réflexions sur “Le mystère du salon asiatique

  1. Je compatis…
    Il m’arrive régulièrement la même chose, mais avec des moustiques.
    Et moi en plus de gesticuler comme un forcené, je pousse des grognements inquiétants. Parce que bien sûr, les moustiques ils te font chier quand ??? Le soir, dans ta chambre, quand tu te couches à la fin d’une rude de journée de labeur. Et ça, c’est vraiment pas cool !!!
    Quand je les chope il n’en reste plus rien. Je deviens le plus sanguinaire des prédateurs.

    J'aime

    • Les moustiques ont fini par me lâcher, après m’avoir piquée partout où c’est possible (oui, même là) pendant des années (été). Pense que j’ai survécu à 3 semaines en Guyane 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s