Cher monsieur du gaz,

Oui, j’ai bien reçu le petit papier disant que tu étais passé hier vers 12h15, comme d’habitude. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais je ne suis jamais là le midi, puisque le midi, figure-toi, je travaille. Si si, j’te jure.

Ne t’inquiète pas, j’ai bien vu aussi que tu prévoyais de repasser ce matin entre 7 heures et 8 heures. Oui, j’ai bien lu les heures. Oui, j’ai refusé de me lever. Tu m’excuseras, je suis assez défoncée comme ça pour le moment. Mais si tu veux, au lieu de dire que quand tu as sonné chez moi à l’heure indécente de 7h02, au lieu de sauter de frayeur et de me pelotonner sous ma couette pour tenter de me rendormir, on peut imaginer … oh, je ne sais pas, moi ? Par exemple, que j’étais en vacances aux Maldives pour me reposer de cette épuisante session d’examens ? Que ma carrière de mannequin m’ayant appelée à New-York, je tentais de me remettre du jet lag ? On pourrait aussi jouer à dire par exemple que je n’ai absolument pas refusé de t’ouvrir en micro pyjama Etam pour des questions de pudeur et de cheveux qui se croyaient chez McDo, que je ne refuse absolument pas de faire entrer un inconnu chez moi à une heure aussi matinale, et bien sûr on va faire semblant de ne pas avoir remarqué que dans l’immeuble, personne ne t’a répondu. C’est moche, je te l’avoue. Mais sans doute que comme moi, mes voisins estiment que 7h02, soit sept heures et deux minutes du MATIN, c’est juste pas possible, surtout après ce que vous nous avez fait chier avec les travaux il y a peu.

Je sais, c’est moche, tu payes pour les autres. Mais vois-tu, monsieur du gaz, c’est le prix à payer quand on exerce une profession tellement en vue : il y a forcément des jaloux, des aigris, des empêcheurs de travailler. Je me doute bien que tu ne prends pas ton pied à te pointer à 7h02 (oui, j’insiste sur l’heure) chez les gens, mais vu ton connard de collègue de la dernière fois, j’ai pensé que pour la survie de l’immeuble, il valait mieux qu’on ne me prenne pas pour une conne dès mon réveil prématuré.

.

Gros bisous,

La blogueuse HS du deuxième qui s’est blottie au fond de son lit pour se rendormir, malgré tes coups de sonnette répétés.

Publicités

10 réflexions sur “Cher monsieur du gaz,

  1. L’avantage de la sonnette c’est qu’elle n’est pas forte, donc tu peux « ne pas l’entendre » !
    Cela me rappelle le facteur qui apportait les colis à 7h30, on était en début de tournée…

    J'aime

  2. Il n’a qu’à laisser un petit papier que tu remplis toi même et que tu postes ! Facile, non ? Allez, une petite pensée émue pour ce pauvre M. du gaz, qui doit se lever TRES tot pour être à ta porte à 7:02 !!!!!

    J'aime

  3. Ahahah, pour le facteur, je me lève sans soucis … par contre, moi c’est ma proprio qui tambourinait à ma porte à 7h30 ce matin, pour que je lui file mon loyer (je suis allée chez elle hier soir, elle n’a jamais daigné m’ouvrir … non mais s’fout pas un peu dma tronche aussi ? )

    J'aime

  4. Sans vouloir sombrer dans une forme très aiguë de paranoïa, je trouve que ça fait beaucoup, après Dalida, maintenant c’est le Monsieur du gaz… « Ils » ont juré ta perte !!! « Ils » vont te pourrir !!! Le Complot mondial-contre-toi est de retour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s