Tu veux voir mes chattes ?

EDIT du 5 mai : Veet a fermé le site. Too bad.

Titre volontairement provocateur, grâce auquel je suis normalement une riche héritière depuis quelques instants (bah oui, ma maman lit mon blog).

Bref.

Toute la blogosphère n’est que poils et minou depuis hier ou avant-hier tout ça grâce à la nouvelle pub Veet. Le concept : vanter ses produits grâce à un site sur lequel la cliente potentielle peut s’amuser à épiler des chattes avec les quatre types de produits proposés (rasoir, cire en gel, bandes de cires, crème dépilatoire), pour ensuite « passer le test du matou » : un chat noir vient sniffer la minette et examine son épilation de près avant de rendre son verdict. Premier hic.

(Ouais j'ai épilé une martienne et j'ai kiffé. Mais c'est de la triche, la fleur n'est pas partie avec les poils)

Soit.

Le second hic, c’est la chanson en fond sonore : « quand mon minou est tout doux, il fait miaou miaou, quand mon minou pique partout il fait bouhou », et j’en passe.

Ce qui me chagrine dans l’histoire, c’est que si l’on s’en tient à ce qui est présenté sur le site, l’inspection de poils par Monsieur est de rigueur (lisse comme un cul de bébé, donc, sinon kedal ma fille, point de succès tu n’auras), et qu’en plus tout est concentré sur la touffe/chatte/minou ou ce que vous voudrez. Parce que donc, ça doit obligatoirement être tout doux et tout lisse ? Parce qu’une femme se définit par sa petite culotte ? Je sais pas vous mais moi, si je dois mettre une jupe, ce sont mes gambettes que je vérifie d’abord …

Et puis flûte. Pourquoi cette dictature du « minou tout doux » ? Hmmm ? (En plus question mycoses c’est pas le top, ET JE SAIS DE QUOI JE PARLE) (genre plus jamais j’en attrape une ou je meurs sur place) Avoir des poils sur la schtroumphette empêche d’avoir une vie sexuelle ? Merci de prévenir Monsieur, il ne devait pas être au courant. On a encore le droit de choisir comment s’épiler, non ?

Bref. Vous l’aurez compris, je n’aime pas trop cette pub labialement centrée (ouais, c’est recherché, je sais) (en fait, vagino-centrée ça claquait plus, mais le jour où il faudra s’épiler le vagin prévenez-moi que je m’exile sur une autre planète).

Certes, il n’est pas dans l’intérêt de Veet de faire des pubs à base de « laissez vos poils en jachère, n’achetez sur-tout pas nos produits, azy poulette c’est la fête du slip fais-toi des tresses sous les bras ». Mais quand même. Entre préconiser un type d’épilation et laisser chacune choisir, il y a une marge. Entre admettre que des jambes épilées c’est plus doux à toucher et montrer un chat qui tourne le dos parce que Mademoiselle n’est pas assez douce à son goût, il y a également une marge. Et entre centrer une pub sur l’épilation du maillot et vanter des produits dépilatoires, il y a toujours cette marge. Et entre le « épile-toi comme ça sinon ça va pas » et le demi-tour du chat, il y a le « toi d’abord, connard« .

Publicités

13 réflexions sur “Tu veux voir mes chattes ?

    • Spa mal, oui 😀
      J’ai vu traîner ça sur Twitter – hier je crois (je ne lis quasiment jamais Daria, je n’aime pas trop son style même si le fond est souvent juste)

      J'aime

  1. Remarquable !!!
    J’applaudis des 4 mains !
    C’est truculent, vraiment. Les tresses sous les bras c’est très bon ! Et pour vous mesdemoiselles ou mesdames qui êtes particulièrement bien « fournies », pourquoi pas des dreadlocks ???
    Sur le fond, je me range à ton opinion. Je ne suis pas une chochotte qui s’offusque dès que les mots nichons, bite ou couilles sont prononcés, mais je trouve « l’inspiration » des publicitaires de chez Veet assez désolante. Les blagues de cul, je veux bien, c’est rigolo, mais en faire une sorte d’argument de vente, bof… C’est très faussement subtil, en fait. Et en effet tu as raison de souligner ces relents de machisme à deux balles, comme si le verdict ne dépendait que de Môssieur, comme si la seule raison d’être de l’épilation c’était de satisfaire les attentes d’un homme. Pffffffffffff… De la foutaise !!!

    J'aime

    • Que veux-tu, l’Amour rend tellement aveugle qu’on finit par ne plus voir même les grosses touffes de poils…
      Je force un peu le trait, mais c’est pour renforcer l’effet comique de la situation, entendons-nous bien…

      J'aime

    • Et puis bon, on ne me fera pas croire qu’aucun homme n’est jamais tombé sur une femme pas épilée … (en même temps, quand il s’agit de retours de mission je ne suis pas sûre que l’état de ma pilosité soit un élément primordial)

      J'aime

    • C’est clair que si j’avais du attendre d’avoir quelqu’un pour m’épiler, j’aurais pu faire doublure porno de Bob Marley !
      (D’ailleurs *ahem* la phobique du poil que je suis doit bien admettre qu’il y a un net relâchement depuis … oh, tiens ! Depuis que j’ai quelqu’un !)

      J'aime

    • Perso ça m’étonne à peine … c’est même pas une question de morale ou de censure, c’est dans la tendance à la sexualisation des jeunes filles – voire des gamines …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s