Gone Chonchon gone

Foilà foilà foilà, Chonchon est parti à l’autre bout du monde (si si) (non mais je vous jure que je n’exagère pas) (en Afrique du Sud, pardon mais c’est BIEN le bout du monde), ce qui veut dire

que

la prochaine à partir

C’EST MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Timon dandine

Bon OK, d’abord faut que je cherche (et trouve) du boulot, mais franchement ce n’est qu’un infime détail perdu au milieu de l’océan de plein de trucs ultra cools, comme par exemple NE PLUS JAMAIS VOIR LA DÉSAGRÉABILITAY DE TOUTE MA VIE.

(Et ne plus jamais l’entendre)

(Mais du coup, je ne la verrai plus jamais faire la gueule parce que je parle tellement mieux anglais qu’elle)

(On ne peut pas tout avoir)

Lire la suite

La magie du rangement (ou pas)

Alors alors, il est possible que j’aie évoqué le sujet dont je voudrais vous parler aujourd’hui ; à vrai dire je ne sais plus très bien. Mais il faut regarder les choses en face, et appeler un chat un chat : je suis pathologiquement bordélique.

Genre, vraiment.

Genre la dernière fois, une copine devait venir préparer un exposé, j’ai pris une heure pour vraiment ranger ma chambre tellement j’avais honte du bordel qui régnait partout.

Après j’étais super fière de moi, et puis les cours ont repris et j’ai encore été malade, et le bordel a tout recolonisé, et j’ai pu reprendre à peu près de zéro, j’étais ra-vie, vous n’avez pas idée.

(Bon clairement, je ne serai jamais une personne maniaque (au grand désespoir de Grédéric), et je n’atteindrai jamais le niveau de ma cousine, qui attendait ses invités à la porte des WC pour essuyer les traces de doigt sur la chasse d’eau)

(Mais je ne pense pas arriver non plus au niveau de la marraine de mon frère qui a une fois trouvé la porte de son appartement fracturée ; elle a donc appelé la police, et quand les flics sont arrivés ils ont dit « Oh cong, ils vous ont mis un sacré bordel, hé », et elle a pas osé leur dire qu’en fait, c’était son bordel à elle et que les pauvres cambrioleurs n’y étaient pour rien)

(Fin de l’aparté)

Lire la suite

Dance with me, make me sway 👣

Les gens, je suis tellement daysaulay de vous avoir abandonnés tout ce temps, mais en fait j’ai été un peu dépassée par les cours, après y’a eu le gala (OUI ! Voilà voilà, CA Y EST, le gala est passé !), et après j’ai eu la grippe (ou l’influenza, pour les gens chics comme moi), et d’ailleurs là j’ai encore la crève mais comme je suis déjà à la bourre dans mes révisions, je me suis dit allez hop, on n’est plus à ça près, de toutes façons autant y aller au talent.

Donc, le gala.

Flapper héhé

Franchement cétait super sympa, on s’est tous bien éclatés (jusqu’à finir en espèce de french cancan sur Les lacs du Connemara, pour vous donner une idée), c’était tellement un truc de fou que je me suis plus amusée avec les gens de ma classe qu’avec les copains de quand j’étais en mise à niveau (allez comprendre), et j’ai eu droit à à peine deux petites remarques désagréables :

– l’une pour me dire que mon maquillage était joli, mais qu’il me vieillissait (bon j’ai envie de dire, en temps normal on me donne moins de la vingtaine, donc là même si on me donne 25 ans, ça va c’est toujours moins que mon âge réel) ;
– l’autre pour me faire comprendre que je suis matérialiste, parce que j’ai dit que je préférais abîmer mon collier de (fausses) perles à 15€ plutôt que mon iPhone => « Ah ben tu vois on doit pas avoir les mêmes valeurs, parce que moi je préfère perdre mon téléphone que mes bagues pas chères qui ont une grande valeur sentimentale » (Oui non mais OK, enfin je pense qu’un collier à 15€ acheté au Monoprix il y a deux ans, CA VA je devrais pouvoir vivre sans si un malheur devait lui arriver) (mais j’étais d’humeur festive alors je n’ai rien répliqué, j’ai fait genre « hinhin je viens de prendre une grande leçon de vie, merci pour cet enseignement spirituel qui me guidera désormais chaque jour de ma vie »)

Lire la suite

– 330 –

Comme Papa Spaghetti était exceptionnellement là la semaine dernière, il nous a emmenés, Chonchon et moi, au lycée en voiture.

(Jusque là, ça va, rien de foufou et vous vous demandez peut-être même où je veux en venir)

Sauf qu’à un moment, Chonchon a entonné son éternel refrain (un de ses préférés), qui varie plus ou moins autour du même thème : « Ma soeur est une pompe à fric qui a raté ses études et que j’aurais mise à la porte depuis longtemps si c’était moi le chef de famille ».

(Charmant, n’est-ce pas ?)

Comment rattraper une journée qui commence mal ? Avec des gifs d'animaux mignons, bien sûr

Comment rattraper une journée qui commence mal ? Avec des gifs d’animaux mignons, bien sûr.

Bref, comme d’habitude quand j’entends ça, je me suis plus ou moins mise à pleurer parce que j’en ai MARRE qu’un petit con de 18 ans se permette de me mépriser comme ça et ne s’en cache pas, et comme mon père n’a même pas daigné dire à Môssieur son fils d’arrêter de son cirque, j’ai décidé de descendre de la voiture.

Sauf que bon, en réfléchissant :

  • on était sur l’autoroute
  • je portais la jupe droite règlementaire
  • des ballerines
  • un collant neuf

Lire la suite