– 339 –

Holala les gens, il faut que je vous dise : CA Y EST J’AI DU WIFI CHEZ MOI !

Pleure joie

J’en rêvais, Amor l’a fait !

(Amor c’est le nom du technicien qui est venu brancher ma box)

(Car oui, les gens de chez Bouygues pensent que je ne suis pas capable de brancher deux fils, et font donc payer 59€ l’intervention d’un expert)

(C’est l’occasion pour moi de sortir ma punchline préférée pour quand on me prend pour une neuneu tout juste bonne à choisir la couleur de son vernis : « Si j’ai appris à démonter et remonter intégralement un fusil d’assaut, je devrais pouvoir [insérer ici une tâche complexe ne pouvant être réalisée que grâce à une intervention virile et donc indispensable, tel le branchement d’une box ou la résolution d’un bourrage papier] ») (mais bon)

Lire la suite

Une journée avec moi

Bonjour bonjour, ça vous dirait que telle une blogueuse de seconde zone de base, je vous emmène (virtuellement, faut pas déconner) pour une journée avec moi ? Comme ça votre insatiable curiosité envers mon fascinant personnage sera satisfaite à 10% et exacerbée à 90% (mais rassurez-vous, c’est le but de ce genre d’opération), et moi je pourrai me plaindre sans en avoir l’air.

Deal ?

Allez, deal.

Barbie girl

Lire la suite

– 337 –

Bon.

Alors.

Je n’ai toujours pas de connexion décente, MAIS mes voisins ont arrêté leurs travaux donc youhou youpitralala, je fais des nuits de plus de 4h, c’est génial ! (Enfin des nuits, des journées, quoi) (on se comprend)

Bref, donc j’ai l’immense joie d’être salariée, et de finir à peu près chaque journée de travail en PLS – en tous cas au début, comme je commence à m’habituer je vérifie juste que je suis bien à proximité d’un défibrillateur.

Lire la suite

J’ai un peu l’impression d’avoir franchi le Rubicon

mais alors pas du tout d’une manière majestueuse ou qui aurait pu rentrer dans l’Histoire avec un grand H (c’était plus la version « J’ai glissé, chef ! »).

Bref.

Donc voilà, ça y est, c’est bon, je suis à Paris !

J’ai trouvé un studio (grâce à Papa Spaghetti qui était justement à Paris pile pendant ma semaine de recherche, du coup je lui ai casé toutes mes visites de logement, slalomant entre les « studette avec WC quasi privatif » (sur le palier), et les « cocon parisien » (10m2 au 8e sans ascenseur), sans parler des « J’habite à Marseille envoyez-moi 1 600€ de garantie en mandat cash urgent et je me déplacerai pour la visite et la signature du bail » (du coup j’ai expliqué au Monsieur qu’avec un loyer de 400€, la garantie maximale légale est de deux fois le montant du loyer soit 800€, et que j’espérais qu’il utiliserait les fonds extorqués à des personnes crédules pour affiner ses techniques professionnelles) (j’avais un peu envie de lui envoyer une facture pour conseil juridique à régler en mandat cash urgent, mais bon j’avais quand même d’autres chats à fouetter).

Lire la suite

– 335 –

Saluuuuut, ça va ? La pêche ? La patate ? La banane ?

Bon il faut que je vous dise, j’avais commencé à rédiger une bafouille sur comment j’en pouvais plus de la vie et des examens, comment j’étais trop une larve et tout – et en fait, j’étais effectivement tellement une larve que je ne l’ai jamais fini.

En plus entre temps plein de trucs ont changé, puisque j’ai le plaisir de vous annoncer que je fais partie de ces personnes tout à fait agaçantes qui ont trouvé du travail en dix jours, avant même d’avoir fini leurs examens (ne parlons même pas d’obtenir un diplôme) !

Applause

Lire la suite